• Le traitement des eaux usées au Maroc


    Le système d'assainissement au Maroc est insuffisant. Confrontées à un taux d'assainissement au niveau national de seulement 13 % en 2004, les autorités marocaines ont approuvé l'année suivante le Programme national d'assainissement qui poursuit deux objectifs prioritaires pour 2020 : assurer le traitement de 60 % des eaux usées et le raccordement de 80 % des zones urbaines à un système d'assainissement. Ce programme vise 260 agglomérations et 10 millions de personnes et le coût total des investissements est estimé à 4 milliards d'EUR. Le projet pilote portait sur la construction, la réhabilitation et (ou) l'extension des systèmes de collecte et des stations d'épuration des eaux usées de 30 agglomérations pour une population totale de 500 000 habitants, ainsi que sur des opérations relatives à la mise en œuvre d'autres technologies d'assainissement et de traitement des boues. Il portait également sur la mise au point d'équipements spécifiquement destinés à l'assainissement, comme des camions citernes hydrocureurs et des dispositifs de sécurité. L'ONEE (Office national de l’électricité et de l’eau), qui est chargé du traitement des eaux usées, est responsable de la réalisation de projets d'assainissement dans les centres qui en ont reçu le mandat. L'AFD assume le rôle de bailleur de fonds principal en raison de sa présence de longue date au Maroc, de ses relations étroites avec l'ONEE et de sa participation active au développement des secteurs de l'eau et de l'assainissement. La BEI a accordé un prêt de 20 millions d'EUR et la Commission européenne a octroyé une aide non remboursable de 10 millions d'EUR au titre de la Facilité d'investissement pour le voisinage (FIV). Ce programme constitue un bon exemple de coordination globale entre les bailleurs de fonds dans le cadre de l'initiative de délégation réciproque. L'AFD a coordonné l'instruction générale et sert également d'interface entre l'ONEE, le pouvoir adjudicateur et les bailleurs de fonds européens. Elle est également responsable de la validation de la liste des villes qui bénéficieront de ce programme sur la base de critères spécifiques. Elle suivra également l'appui des autorités marocaines à l'ONEE en vue de la mise en place de services d'assainissement dans des petites villes disséminées dans tout le pays.Ce programme vise 260 agglomérations et 10 millions de personnes et le coût total des investissements est estimé à 4 milliards d'EUR. Le projet pilote portait sur la construction, la réhabilitation et (ou) l'extension des systèmes de collecte et des stations d'épuration des eaux usées de 30 agglomérations pour une population totale de 500 000 habitants, ainsi que sur des opérations relatives à la mise en œuvre d'autres technologies d'assainissement et de traitement des boues. Il portait également sur la mise au point d'équipements spécifiquement destinés à l'assainissement, comme des camions citernes hydrocureurs et des dispositifs de sécurité.L'ONEE (Office national de l’électricité et de l’eau), qui est chargé du traitement des eaux usées, est responsable de la réalisation de projets d'assainissement dans les centres qui en ont reçu le mandat.L'AFD assume le rôle de bailleur de fonds principal en raison de sa présence de longue date au Maroc, de ses relations étroites avec l'ONEE et de sa participation active au développement des secteurs de l'eau et de l'assainissement. La BEI a accordé un prêt de 20 millions d'EUR et la Commission européenne a octroyé une aide non remboursable de 10 millions d'EUR au titre de la Facilité d'investissement pour le voisinage (FIV).Ce programme constitue un bon exemple de coordination globale entre les bailleurs de fonds dans le cadre de l'initiative de délégation réciproque. L'AFD a coordonné l'instruction générale et sert également d'interface entre l'ONEE, le pouvoir adjudicateur et les bailleurs de fonds européens. Elle est également responsable de la validation de la liste des villes qui bénéficieront de ce programme sur la base de critères spécifiques. Elle suivra également l'appui des autorités marocaines à l'ONEE en vue de la mise en place de services d'assainissement dans des petites villes disséminées dans tout le pays. 


  • You might also like