• L’Homme et l’Eau

                              L’Homme et l’Eau


    Quelques chiffres ?


    L’eau est composée de trois atomes, un atome d’oxygène et deux atomes d’oxygène.
    L’électrolyse de l’eau nous permet facilement de contrôler cette information. A l’anode positive nous trouvons le dioxygène (O2) et à la cathode négative nous trouvons le dihydrogène (2H2).
    L’Homme est un être hydrique qui est composé suivant son âge entre 50-60% d’eau (vieillard) et 97% d’eau (embryon de 2 mois). On estime que le corps d’un homme de 70kg contient 45L d’eau dont 30L à l’intérieur de ses cellules et 15L à l’extérieur. Ces 15L sont répartis en 5L de sang dans les vaisseaux, veines et capillaires et 10L de liquide interstitiel comme la lymphe ou l’eau qui entoure nos cellules.
    L’obésité peut diminuer jusqu’à 45% la proportion d’eau du corps d’un Homme, ce qui représente un risque vital.
    L’Homme est une véritable colonne d’eau. Après l’eau, nous sommes des ions de sels, des lipides, des protéines et des acides aminés qui chélatent les ions pour mieux les absorbés. Nous sommes constamment, jour et nuit et 365 jours par an, traversés par des ions et de l’eau.
    Comprenez-vous maintenant pourquoi la qualité de l’eau que nous absorbons est d’importance primordiale ?

    Pourquoi boire de l’eau ?


    « 100 000 milliards de cellules de notre corps crient de soif et réclament de l’eau. »
    L’eau assure notamment les fonctions suivantes :
    -       Le maintien du volume sanguin et lymphatique,
    -       La production de salive, de larmes
    -       La lubrification des articulations, des yeux, etc.,
    -       La régulation de la température corporelle,
    -       Les réactions chimiques dans les cellules,
    -       L’absorption et le transport des nutriments,
    -       L’activité neurologique du cerveau,
    -       L’équilibre acido-basique et d’oxydo-réduction,
    -       L’hydratation de la peau,
    -       La détoxination et la détoxication cellulaire,
    -       L’élimination des déchets des processus métaboliques,
    -       Le maintien de l’état colloïdal des liquides de notre corps, en particulier le sang et la lymphe,
    -       La détoxication des poisons générés par notre métabolisme comme les cellules mortes
    -       Le transport des minéraux, oligo-éléments, vitamines, etc. jusqu’à nos cellules,
    -       L’assimilation des informations vitales de notre nourriture.

    Quand faut-il boire de l’eau ?


    Dans l’idéal, l’eau doit être bue à température ambiante ou corporelle ; jamais froide. Dès que l’on ressent la soif, il est déjà trop tard car cela indique que nous sommes en déficit de plusieurs centaines de grammes d’eau. Il faut donc boire avant d’avoir soif. L’idéal est de boire un verre d’eau à 30-35°C le matin à jeun, ce qui évite à notre corps de perdre des calories pour la réchauffer. Ensuite, il faut boire entre les repas. Ne buvez pas ou très peu pendant les repas car l’eau dilue les sucs gastriques et empêche une bonne digestion.

    Combien d’eau faut-il boire par jour ?

    Le docteur Fereydoon Batmanghelidj, qui a guéri des milliers de personnes en leur faisant boire uniquement de l’eau, nous confirme qu’il faut boire entre 1,5 et 2 litres d’eau par jour au minimum ; plus précisément 30 ml/kg donc 1,5 litre pour une personne de 50 kg et 2,5 litres pour une personne de 75 kg.
    Attention, le café et le thé, contrairement aux croyances populaires, ne sont pas considérées comme des boissons d’hydratation. Au contraire, ces boissons sont drainantes donc déshydratantes.
    L’eau qui provient des aliments solides (fruits, légumes, plantes) est gorgée de nutriments, oligo-éléments, minéraux, vitamines… C’est la seule qui se trouve sous forme activée, énergisante et qui est totalement bio-disponible ! C'est la raison pour laquelle l'eau très faiblement minéralisée produite par un osmoseur est la meilleure que vous puissiez boire

    Les signes de déshydratation


    Au moment où nous ressentons l’effet de la soif, il est déjà trop tard. Concrètement, cela se traduit par :
    -       Urine foncée,
    -       Bouche et gorge sèches,
    -       Peau sèche,
    -       Maux de tête et étourdissements,
    -       Intolérance à la chaleur,
    -       Manque d’énergie.
    A un stade plus avancé, les symptômes sont :
    -       Faiblesse musculaire et crampes,
    -       Difficulté à déglutir,
    -       Miction douloureuse,
    -       Confusion.

    Qualité requises pour une bonne eau de boisson


    Toute eau perd ses qualités hydrodynamiques naturelles originelles, d’énergie et d’information si :
    -       Elle n’est pas « mûre » (émergence naturelle du sol) ;
    -       Elle est obtenue par aspiration (pompage des eaux de ville) ;
    -       Elle est mise sous pression ;
    -       Elle est en contact avec du métal (perte d’électrons) ;
    -       Elle est polluée (chimiquement ou électro-magnétiquement) ;
    -       Elle est transportée en lignes droites (canalisations).

    L’ensemble de ces paramètres fait qu’aucune des eaux de robinets et de celles vendues en bouteilles ne sont des eaux de boisson de qualité. Nous buvons quotidiennement des eaux sans énergie, sans structure, sans aucune dynamique ni vitalité.
    Toutes sont dépourvues de ces principes élémentaires d’une eau naturelle en liberté. Prenez-en conscience !
    Les eaux qui remplissent les critères hydrodynamiques essentiels sont toutes les eaux vives comme celle d’un torrent de montagne, d’une chute d’eau, d’une cascade, d’une eau minérale directement à sa source ainsi que toutes les eaux soumises à des vortex et tourbillons, celles dynamisées par des ondes biologiques ou d’autres procédés physiques ou subtils.

  • You might also like