• osmose inverse

    PROCÉDÉS


    DESSALEMENT-OSMOSEINVERSE

                                                 osmose inverse

    L’osmose inverse consiste à faire passer l’eau au travers de membranes semi-perméables, sous l’effet d’une pression différentielle supérieure à la pression osmotique. Elle permet de retenir à la fois les ions monovalents et les ions bivalents. Le taux d’abattement est exprimé en pourcentage de la salinité totale, la réduction de salinité de l’eau est supérieure à 92% pour l’eau saumâtre, et supérieure à 98,5% pour l’eau de mer.

    Osmose_inverse_principe.png

    La conception des systèmes d’osmose inverse requiert un savoir-faire dans la sélection des équipements (membranes et modules d’osmose inverse) et des matériaux de construction devant résister à un environnement liquide et gazeux salé ainsi qu’à la haute pression.

    Les principaux paramètres pris en compte pour le dimensionnement et l’agencement des systèmes d’osmose inverse sont :

    • La salinité et la qualité de l’eau d’alimentation
    • Le taux de récupération
    • La température de l’eau
    • La pression de service
    • Les spécifications de qualité de l’eau produite

    La fiabilité de fonctionnement et la durée de vie des systèmes d’osmose inverse dépendent de la qualité du prétraitement mis en œuvre dans la filière globale.

    CONSOMMATIOND’ÉNERGIEEXTERNERÉDUITEETRÉCUPÉRATIOND’ÉNERGIE

    Outre l’emploi d’énergies renouvelables (éolien, force marée-motrice, solaire) pour couvrir une partie des besoins en énergie de l’usine de dessalement, l’utilisation de systèmes de récupération d’énergie du rejet de l’osmose inverse, par turbine Pelton ou échangeur d’énergie, permet d’optimiser les coûts d’exploitation et préserver les ressources.
  • You might also like