• Renforcement du contrôle de la qualité de l'eau potable au Maroc


    Renforcement du contrôle de la qualité de l'eau potable au Maroc. Situation actuelle et perspectives : Le contrôle de la qualité de l'eau.



    Le contrôle de la qualité des eaux au Maroc est basé sur la norme marocaine NM 03-7-002 relative au contrôle et à la surveillance des réseaux d'approvisionnement public en eau.
    Cette norme fixe les fréquences minimales d'échantillonnage et les paramètres à contrôler selon la nature des eaux.
    Les résultats des contrôles sont comparés aux valeurs fixées par la NM 03-7-001 relative à la qualité des eaux d'alimentation humaine, homologuée en 1991.
    Ce contrôle normalisé est supporté par toutes les actions de protection des ressources et d'évaluation de leur pollution, de contrôle de performances des unités de production et des matériaux en contact avec l'eau, conformément aux procédures et règles de bonnes pratiques en la matière.
    Partant d'un seul laboratoire où tous les contrôles étaient planifiés et réalisés à l'échelle centrale, la dispersion des points de prélèvements ainsi que l'éloignement du Laboratoire Central (LC) a conduit l'ONEP à instaurer un réseau de 46 laboratoires décentralisés (LD).
    Cette décentralisation a nécessité la mise en place d'une infrastructure matérielle et humaine et a exigé un accompagnement sur le plan formation.
    De plus, le LC a démarré en février 2000, un projet d'accréditation par le ministère de l'Environnement du Québec (MEQ) conforme au référentiel international CEI ISO 25 qui sera élargi à l'ensemble des LD.
    Ces actions s'inscrivent dans le cadre de l'adoption de la démarche qualité totale à l'échelle de l'ensemble des activités de l'Office en conformité avec les référentiels internationaux (ISO 9001/9004/14001).
    En outre, les modifications introduites lors des révisions des directives de qualité de l'eau de boisson de l'OMS (1994) et de la nouvelle directive européenne (DE) (1998) ont amené l'ONEP à initier le processus de la révision de la NM.
    Par ailleurs, et du fait que l'Office intervient de plus en plus dans le milieu rural dans le cadre de la généralisation de l'alimentation en eau potable du Royaume, point central des nouvelles orientations de l'ONEP, la définition d'une stratégie de contrôle de la qualité des eaux adaptée est en cours.
    Cette stratégie sera axée sur l'optimisation du choix des paramètres contrôlés, l'utilisation des méthodes simples d'analyse, le renforcement des inspections sanitaires et la sensibilisation sur les règles d'hygiène des systèmes de distribution, etc.
  • You might also like