• La pollution de l'air marocaine

                             La pollution de l'air marocaine


    La pollution atmosphérique s'articule autour de deux volets. Il s'agit de la

     pollution de proximité et la pollution régionale ou globale.

    La première provient des effets directs du tabagisme, du chauffage 

    individuel, des fumées des usines et des gaz produits par les voitures en 

    excès. La seconde résulte de phénomènes physico-chimiques plus 

    complexes et variés. Par exemple, la production d'ozone dans les basses 

    couches atmosphériques, les pluies acides qui ont un impact non 

    négligeable sur les écosystèmes aquatiques, la réduction de la couche 

    d'ozone à haute altitude ou encore, l'augmentation de l'effet de serre qui 

    pourrait provoquer des changements climatiques importants. Cette pollution 

    est variable dans le temps et dans l'espace.

    Ainsi, la qualité de l'air varie au sein même de la ville. Elle est plutôt bonne 

    dans les endroits où la circulation est faible et dans les lieux protégés. Elle 

    devient mauvaise lorsque l'on se trouve dans une zone de circulation 

    automobile importante. Les conditions météorologiques peuvent également

    avoir une influence sur la qualité de l'air. Qualité qui, une fois mauvaise, 

    constitue un danger immédiat pour la santé, mais a également un « effet 

    retard » au fil des années. Les personnes les plus sensibles, comme les 

    enfants, les personnes âgées, les grands fumeurs, les malades du coeur ou

     des poumons, sont les plus concernés par la pollution atmosphérique. Pour 

    celles-ci, la pollution peut favoriser des maladies, en aggraver certaines, et

    parfois même précipiter le décès. Les effets de la pollution sur la santé 

    augmentent en fonction de la durée d'exposition aux polluants de 

    l'atmosphère. C'est la raison pour laquelle il est conseillé aux personnes 

    sensibles, en cas de point de pollution, de limiter leurs efforts physiques, de 

    ne pas sortir de chez elles et, bien sûr, d'arrêter de fumer. L'air est 

    indispensable à la vie, mais il peut avoir des effets nocifs si sa qualité est 

    mauvaise.


  • You might also like