• France : journée mondiale de l'eau

    Journée Mondiale de l’Eau – 22 mars 2017

    2017-2022 : UN QUINQUENNAT POUR L’EAU ?

    Alors que 1,8 milliard de personnes n’ont pas accès à une eau saine et que 2,4 milliards de personnes n’ont pas accès à des installations sanitaires dans le monde, l’eau et la solidarité internationale restent pour l’instant les grandes absentes des débats autour de l’élection présidentielle. Pour la Journée Mondiale de l’Eau, le 22 mars 2017, la Coalition Eau, collectif de 30 ONG françaises du secteur de l’eau et l’assainissement, rappelle que l’eau est au coeur des défis du développement socio-économique, de la réduction des inégalités et du changement climatique, tant en France qu’à l’international.
    En France, près d’un million de ménages paient encore leur eau à un tarif inabordable (quand la facture dépasse 3 % des revenus effectifs du ménage, selon les normes communément admises). Ménages en difficulté économique, personnes sans domicile fixe, gens du voyage, demandeurs du droit d’asile ou réfugiés, des centaines de milliers de personnes sont également privées d’un accès matériel à l’eau et à l’assainissement.
    Au niveau mondial, le manque d’accès à une eau potable et à l’assainissement a des conséquences lourdes sur la santé, l’accès à l’éducation, l’égalité des genres, l’économie et l’environnement. En outre, les ressources en eau sont fortement impactées par le dérèglement climatique : 40% de la population mondiale sera confrontée à des pénuries d’eau d’ici 2050.
    Sept ans après la reconnaissance du droit humain à l’eau potable et à l’assainissement par les Nations Unies, les défis restent immenses. Garantir l’accès universel à l’eau et la gestion efficace des ressources en eau est un enjeu majeur pour la réussite de l’Accord de Paris sur le Climat et celle des Objectifs de Développement Durable fixés par les Nations Unies pour assurer une vie digne à tous les habitants de la planète d’ici à 2030.
    La France, qui fût par le passé un pays champion en matière de solidarité internationale pour l’eau, doit faire preuve d’une volonté politique forte et contribuer plus efficacement à ce combat. Les citoyens français ont particulièrement à coeur cet enjeu : un sondage IFOP pour l’Agence Française de Développement (2015) révèle que 98% des Français font de l’eau potable et de l’assainissement une priorité de l’Aide Publique au Développement.
  • You might also like