• L’eau minérale au Maroc

                                 L’eau minérale au Maroc


    En 2013, la consommation moyenne d’eau en bouteille au Maroc est de 18 litres par habitant, ce qui représente un total de 450 millions de litres. Il existe au Maroc huit marques locales d'eaux minérales, mais deux opérateurs, les eaux minérales d’Oulmès et la Sotherma captent ensemble environ 90% du marché marocain.
    Marché des eaux minérales marocaines
    Le secteur de l’eau embouteillée au Maroc se développe, puisque sa croissance se situe entre 10 et 12% par an. Le Marocain ne consomme que très peu d’eau minérale, 18 litres par habitant et par an, cela augure un fort potentiel de développement du secteur.

    Il existe au Maroc huit marques locales d'eaux minérales. Deux opérateurs, les eaux minérales d’Oulmès (70%) et la Société de thermalisme marocaine (Sotherma)(20%), captent ensemble environ 90% du marché. Le marché marocain de l'eau en bouteille est assez concentré et difficile à pénétrer de par les investissements lourds à engager. Toutefois, de nouveaux opérateurs ont pu trouver leur place ces dernières années.

    Le groupe Amhal a mis sur le marché en 2003 une eau de table sous la marque Mazine. Les Eaux minérales Al Karama, filiale du groupe Chaâbi, a lancé une eau de source naturelle en 2007 sous la marque Aïn Soltane. Coca-Cola Compagny a commercialisé deux eaux de table sous les marquesCiel et Bonaqua. En 2010, le groupe des Brasseries du Maroc a commercialisé l'eau de source Aïn Ifrane qui provient de la région d'Ifrane.

    Créée en 1968, la Sotherma a été la première société à commercialiser de l’eau minérale au Maroc avec la marque Sidi Harazem. Les eaux minérales d'Oulmès exploitent les sources Lalla Haya, Sidi Ali Chérif et Hamou Agamgam et commercialise les marques d'eau minérale naturelle Sidi Ali et Ain Atlas, l'eau minérale naturelle gazeuse Oulmès et l'eau de table Bahia.

    Le reste est importé, essentiellement de France, par les sociétés Drinks (CristalineVittel etContrex, des eaux minérales, Perrier et Vichy, des eaux gazeuses), par Foods & Goods (San Pellegrino, une eau gazeuse) et Bourchanin (Evian, une eau minérale naturelle plate).

    Il faut savoir que les eaux minérales et eaux gazéifiées importées sont taxées à 25% en termes de droits de douane. Le marché demeure relativement protégé contre l'importation.
    Consommation marocaine d’eau minérale
    Le marché des eaux embouteillées est en pleine croissance au Maroc. Durant ces deux dernières années, la demande est passée de 300 à 450 millions de litres, soit une consommation moyenne de 18 litres par habitant et par an.
    Les marques marocaines d'eaux minérales


    ·         Aïn Atlas
    Aïn Atlas, dernière née dans le paysage des Eaux Minérales d’Oulmès, aspire à la même notoriété que ses autres consœurs. Elle puise toute sa force à partir de la source Hammou Guemguem, non loin d’Oulmès.
    ·         Aïn Ifrane
    L'eau minérale naturelle Aïn Ifrane, naît dans les montagnes de la région d’Ifran, dans le Moyen Atlas, à 1713 mètres d'altitude.
    ·         Aïn Soltane
    Aïn Soltane est une eau minérale marocaine produite par la société des eaux Al Karama.
    ·         Bahia 
    Bahia est une eau de table marocaine produite par les Eaux Minérales d’Oulmès. Bahia occupe le premier rang sur le segment des eaux de table.
    ·         Oulmes
    L’eau minérale Oulmès est une eau minérale naturellement gazeuse à la source, un cas unique au Maroc.

    ·         Sidi Ali
    L’eau de la source Sidi Ali est née dans les profondeurs des montagnes du Moyen Atlas au Maroc. Créée en 1978.
  • You might also like