• L’Osmose inverse est un procédé de purification de l’eau

                         L’Osmose Inverse


    1 – Le Principe de l’Osmose
    L’Osmose inverse est un procédé de purification de l’eau inspiré du phénomène chimique appelé l’Osmose. Pour mettre en place le principe de l’Osmose, on sépare 2 solutions aqueuses de concentrations différentes par une membrane semi-perméable qui ne laisse passer que l’eau pure. La solution dont la concentration est la plus basse va alors chercher à équilibrer les concentrations des 2 solutions en faisant passer de l’eau pure (H2O), dans le compartiment de la solution dont la concentration est la plus élevée. Ce phénomène va continuer jusqu’à ce que
    la différence de hauteur entre les 2 solutions (notée Δh et donnée en mètres) soient égale à la différence de pression osmotique entre les 2 solutions notée « Δπ » qui est définie par la relation : Δπ = π (solution concentrée) – π (deuxième solution)
    La pression osmotique est définie par : π = C.R.T
    Avec π en Pa, C la concentration en mol.L-1, R = 8,314 et T, la température en Kelvin.
    2 – Le procédé de l’Osmose Inverse
    Le procédé de l’Osmose inverse a été inventé par la N.A.S.A. et était au départ destiné à la purification de l’eau consommée par les cosmonautes pendant les voyages dans l’espace. Il fonctionne presque comme l’Osmose, à la différence que pour l’Osmose inverse, on exerce une pression supérieure à la pression osmotique de la solution concentrée sur celle-ci (en l’occurrence pour le dessalement il s’agit de l’eau de mer). Le phénomène qui se produit est alors l’inverse de celui de l’Osmose, c’est l’eau de la solution la plus concentrée qui change de compartiment. C’est pour cela que l’on appelle ce procédé l’Osmose inverse. Grace à la membrane semi-perméable, le soluté (en l’occurrence le sel) est ainsi séparé de l’eau.
    Ce procédé, peu gourmand en énergie, équipe aujourd’hui toutes les usines de dessalement des eaux saumâtres mais nécessite un prétraitement poussé et coûteux afin d’éliminer le sable et les micro-organismes en suspension dans l’eau susceptibles de colmater la membrane. Ce prétraitement consiste à filtrer de l’eau grâce à un filtre de charbon actif végétal compacté, qui élimine le chlore à plus de 90%.

    3 – Les Avantages
    Après l’osmose inverse on obtient une eau très pure possédant des mesures bio électroniques parfaites pour la santé, pratiquement identiques qu’à celles des eaux de sources les plus naturelles :
       ·         pH légèrement acide de 6.6 (idéal pour la digestion, l’assimilation des aliments et rééquilibre de pH du sang généralement trop toxique).
         ·  Résistivité élevée 20000 à 30000 ohms, ce qui permet une parfaite élimination des toxines par les reins.
         ·     L’eau osmose est antioxydant, alors que l’eau en bouteille est plus oxydée du fait du délai souvent trop long entre la mise en bouteille et la consommation ;
         · L’énergie de l’eau osmose (7200 unités Bovis) est nettement supérieure à celle de l’eau en bouteille (5000) qui est en outre chargé de tous les rayonnements nocifs qu’elle subit pendant son transport et dans les lieux de stockage.

    4 – Les inconvénients
           ·      La faible durée de vie des membranes, qui est de l’ordre de 3 ans.
              ·   L’énergie consommée est énorme.
              · Les pertes en eau : le rendement n’est que de 75% et ainsi 25% de saumure (solution aqueuse très concentrée en sel) restent à la fin et sont inutilisables.
               · La pureté de l’eau est toujours inférieure à 100%.

    5 – Quelques grands utilisateurs de ce procédé
            ·     Plusieurs industriels comme Coca Cola vendent de l’eau osmose dans les pays qui ont peu de ressources en eau potable, et intègrent de l’eau osmose dans leurs sodas..
           ·    Le centre de traitement ultramoderne de Méry-sur-Oise qui alimente 320.000 foyers du nord-ouest de l’Ile-de-France, utilise lui aussi ce procédé.


  • You might also like