• Traitement de l'eau potable

    Traitement de l'eau potable 
       

    L'eau du robinet bue par les particuliers ne représente que 1 % de l'eau potable distribuée.
    La définition officielle de l'eau potable est celle d'une eau adaptée à la consommation humaine. En France, l'eau du robinet est régulièrement contrôlée afin de s'assurer de sa potabilité.
    Toutefois, même en dehors d'accidents sur les réseaux d'adduction, on peut avoir chez soi une eau qui n'a pas les niveaux de qualité que l'on aimerait pour son confort, que l'on souhaiterait pour sa santé et que l'on voudrait pour préserver ses installations et appareils ménagers.

    Eau potable : les obligations de traitement

    En France, le service public de l'eau est de la responsabilité du maire de la commune. C'est du ressort du maire de nommer une PRPDE (Personne Responsable de la Production et de la Distribution en Eau) qui doit s'assurer sous le contrôle de l'ARS (Agence régionale de santé) que la qualité de l'eau est conforme aux règles sanitaires. En cas de pollution ou de contamination de l'eau, la PRPDE est obligée de prévenir le plus rapidement possible la population afin d'interdire la consommation de l'eau du robinet. Cependant, cette information pourtant caractérisée comme urgente se fait généralement par voie de presse, par tracts et affichettes dans les immeubles...
    En principe, l'eau destinée à l'adduction au réseau public est d'abord traitée juste après pompage par pré-oxydation au chlore, à l'ozone ou au permanganate de potassium, puis clarifiée par décantation, filtration et/ou coagulation/floculation, avant d'être affinée par filtration au charbon actif ou à l'ozone. Enfin, elle subit une désinfection par membrane et filtre ultraviolet ou par oxydation chimique via des agents chlorés.

    pourquoi traiter une eau déjà potable ?

    Aucun réseau de distribution d'eau n'étant à l'abri d'un accident ou d'une pollution, tout consommateur pouvant ne pas recevoir suffisamment tôt l'information, on peut craindre une consommation accidentelle d'eau impropre à la consommation (boisson, cuisine..) donc non potable.
    En plus des incidents possibles sur le réseau d'adduction en eau, le réseau de distribution peut lui aussi être à l'origine de contamination et/ou de pollution de l'eau :
    • contaminations par bactéries (du fait de la stagnation de l'eau ou de son passage dans des tuyaux vétustes et corrodés) ;
    • pollution due à l'emport du métal des canalisations, raccords, ballons et robinets en raison d'une eau trop douce donc corrosive.
    Outre ces possibles accidents, même alors qu'elle est régulièrement analysée, l'eau peut apparaître de mauvaise qualité que ce soit en boisson et en cuisine, pour l'hygiène corporelle ou pour l'entretien du linge et de la maison. Le traitement de l'eau est alors utile pour éliminer le calcaire et améliorer sa qualité : goût, aspect et odeur.
    C'est pour toutes ces raisons sanitaires mais aussi pour davantage de confort que l'on va traiter l'eau de distribution, donc l'eau qualifiée de potable.
  • You might also like