• les impacts environnementaux des pertes et gaspillages d'eau

    La FAO analyse pour la première fois les impacts environnementaux des pertes et gaspillages alimentaires au niveau mondial, tout au long de la chaîne alimentaire.

    En 2011, la FAO a évalué à 1,3 milliards de tonnes la nourriture gaspillée chaque année : près du tiers de la nourriture produite. Elle se focalise ici sur ses conséquences sur le climat, l'eau, la terre et la biodiversité.

    Principales conclusions :
    • Les conséquences économiques directes pour les producteurs (poisson et fruits de mer exceptés) s’élèvent à 750 milliards de dollars par an : le PIB de la Suisse.
    • Le gaspillage alimentaire est responsable du rejet de 3,3 gigatonnes de gaz à effet de serre par an. C’est le 3ème plus grand pollueur du monde après les Etats-Unis et la Chine.
    • La nourriture produite non consommée engloutit chaque année 250 km3 d’eau, soit le débit annuel du fleuve Volga en Russie ou trois fois le Lac de Genève.
    • La nourriture produite non consommée occupe 1,4 milliards d’hectares de terres : près de 30% des terres agricoles mondiales.
    • Le gaspillage alimentaire aggrave les externalités négatives de l’expansion agricole et de la monoculture en provoquant des pertes non justifiées de biodiversité (notamment la disparition de mammifères, oiseaux, poissons et amphibiens).
    • Réduire le gaspillage alimentaire diminuera de 60% le besoin d’accroître la production alimentaire pour satisfaire les besoins de la population en 2050.
    • Les pays en développement sont plus touchés par les pertes durant la production ; les régions à revenus moyens et élevés par le gaspillage au niveau de la vente au détail et des consommateurs.
    • Les points chauds sont : les pertes de céréales en Asie ; le secteur de la viande, en particulier dans les pays à revenus élevés et d’Amérique latine ; le gaspillage des fruits en Asie, en Amérique latine et en Europe.
    En complément, la FAO publie un Guide pour réduire l’empreinte du gaspillage alimentaire, avec des pistes d’actions pour les gouvernements nationaux et locaux, les agriculteurs, les entreprises, et les consommateurs.
    FAO.
  • You might also like