• paramètres à contrôler de l'eau potable

    Exemples de paramètres mesurés pour le contrôle de l'eau potable
    Critères organoleptiquesColoration, turbidité, odeur, saveur
    Critères physico-chimiquespH, oxygène dissous, DCO (Demande Chimique en Oxygène)….
    Substances indésirablesNitrates, hydrocarbures…
    Substances toxiquesArsenic, cadmium, cyanures..
    MicrobiologieColiformes, streptocoques…
    Pesticides et produits apparentésAldrine, dieldrine, heptachlore

    Eaux minérales : pas forcément potables

    Les eaux minérales sont des eaux de source qui présentent des propriétés particulières : elles contiennent des minéraux et des oligo-éléments qui peuvent leur conférer certaines vertus thérapeutiques. En France, une eau ne peut-être qualifiée « minérale » que si elle a été reconnue par l’Académie Nationale de Médecine.

    Si l’on s’en tient aux seuls paramètres de potabilité, une eau minérale n’est pas forcément une eau potable. Le tableau suivant vous indique par exemple sur 3 paramètres les teneurs d’une eau reconnue pour ses vertus digestives et les valeurs limites prévues par la réglementation. 
    Bien que non potable, cette eau minérale n’en est pas pour autant impropre à la consommation. Ses qualités thérapeutiques proviennent même de sa forte minéralisation. Mais une consommation exclusive et trop fréquente de cette eau pourrait avoir aussi des effets néfastes sur la santé. Il existe même des contre-indications à l’usage de certaines eaux minérales. Celles qui contiennent de fortes teneurs en sodium ne conviennent pas aux personnes devant suivre un régime sans sel. D’une façon générale, il faut éviter de ne boire que de l’eau minérale. 
  • You might also like