• Histoire du traitement de l'eau potable

                Histoire du traitement de l'eau potable



    Les hommes ont été alimentés en eau depuis des siècles. Avant, l'eau de rivière fournissait directement l'eau dans le but d'être potable. Lorsque les gens restaient en permanence à un certain endroit, c'était toujours près d'un lac ou d'une rivière. Lorsqu'il n'y avait pas de rivière ni de lacs, les peuples utilisaient les eaux souterraines pour avoir de l'eau potable. Elle était pompée depuis des puits.
    Lorsque la population humaine a commencé à s'agrandir intensément, les approvisionnement en eau n'était plus suffisants. L'eau potable devait être extraites depuis différentes sources.

    Il y a environ 7000 an, Jéricho (Israël, figure 1) stockait l'eau dans des puits qui étaient utilisés comme des sources. Les hommes ont alors commencé à développer des systèmes de transport d'eau potable. Le transport s'effectuait grâce à de simples canaux, des digues en sable ou en roche. Plus tard, on a commencé à utiliser des sortes de canalisations. L'Egypte utilisait des branches de palmier, la Chine et le Japon utilisaient du bambous. Par la suite, on a commencé à utiliser l'argile, le bois et même le métal.
    Le peuple Perse ont recherché des rivières et des lacs souterrains. L'eau arrivait par les trous des roches dans des puits dans les plaines.

    Vers 3000 av. J.C., la ville de Mohenjo-Daro (Pakistan) s'approvisionnait énormément en eau. Dans cette ville, il y avait des bains publics avec des installations de chauffage de l'eau et des salles de bains.

    Dans la Grèce antique, l'eau de source, l'eau de puits et l'eau de pluie ont commencé à être utilisé très tôt. A cause de l'expansion de la population urbaine, la Grèce a été forcée de stocker l'eau dans des puits et de la transporter à la population par l'intermédiaire d'un réseau de distribution. L'eau utilisée était emporté dans les égouts avec l'eau de pluie. La Grèce furent les premiers à s'intéresser à la qualité de l'eau. Ils utilisaient des bassins aérés pour purifier l'eau.
    Figure 1: bains publiques à Mohenjo-Daro, Pakistan
    Les Romains furent les plus grands architectes et constructeurs de réseaux de distribution d'eau. Ils s'approvisionnaient en eau grâce aux rivières, aux sources ou aux eaux souterraines. Les Romains ont construit des barrages dans les fleuves, afin de former des lacs. L'eau de lac était aérée puis fourni à la population. L'eau de montagne était le type d'eau le plus populaire, grâce à sa qualité.
    Pour le transport de l'eau, des aqueducs furent construits. Grâce à ces aqueducs, l'eau était transportée sur des dizaines de milles. Les installations en ville était faite en béton, en roche, en bronze, en argent, en bois ou en plomb. L'extraction de l'eau était protégée contre les polluants extérieurs.
    Figure 2: un aqueduc Romain
    Après la chute de l'empire romain, les aqueducs ne furent plus utilisés. De 500 à 1500 apr. J.C., il ny a eu très peu de développement dans le secteur du traitement de l'eau. Au Moyen-âge, de nombreuses villes sont apparues. Dans ces villes des installations en bois furent utilisées. L'eau était extraite des rivières ou des puits, ou depuis l'extérieur des villes. Rapidement, les conditions sont devenues non-hygiéniques, puisque les déchets et les excréments étaient déversés dans l'eau. Les personnes qui buvaient cette eau devenaient malades ou mourraient. Pour résoudre ce problème, les hommes ont commencé à boire de l'eau provenant de l'extérieur de la ville, ou les rivières n'étaient pas polluées. Cette eau était transportée dans la ville par les porteurs d'eau.

    Le premier système d'approvisionnement en eau potable pour alimenter une ville entière fut construit à Paisley, en Ecosse en 1804 par John Gibb, dans le but d'approvisionner en eau sa blanchisserie et la ville entière. Durant trois ans, l'eau filtrée était transportée à Glasgow.
    A Paris, en 1806, il y eu un grand projet d'installation de traitement de l'eau. L'eau était décantée pendant 12 heures avant d'être filtrée. Les filtres étaient constitués de sable et de charbon de bois et étaient remplacés toutes les 6 heurs.

    En 1827, l'anglais James Simpson construit un filtre à sable pour purifier l'eau de boisson. De nos jours, nous l'appelons encore l'hommage numéro un pour la santé publique. 

  • You might also like