La population de la rivière varie au fil de son cours. Changements de pente, de vitesse, de profondeur, de substrat, de quantité d’oxygène dissous, de température, sont autant de facteurs qui contribuent à la diversité des espèces rencontrées. Dans un cours d’eau, on peut ainsi distinguer plusieurs zonations piscicoles :
vie rivieres

Les indices biologiques

Les organismes vivants qui peuplent un milieu aquatique sont l ’expression des facteurs écologiques qui conditionnent ce milieu. L’analyse de leur présence permet une évaluation de l’état de ce milieu, toute perturbation provoquant des modifications plus ou moins marquées des communautés qui y vivent.
Les variables biologiques se sont ainsi progressivement imposées comme moyen d’apprécier la qualité des eaux et des systèmes aquatiques, car elles apportent des informations complémentaires par rapport aux indicateurs physico-chimiques.
Quatre variables biologiques principales sont utilisées pour déterminer la qualité d’un milieu aquatique :
– l’IBGN, ou indice biologique global normalisé;
– l’IPR, ou indice poisson en rivière;
– l’IBD, ou indice biologique diatomées;
– l’IBMR, ou indice biologique macrophytes en rivière.