• L’eau est la source de vie sur Terre....

    "Ne laissez pas une seule goutte tomber sur Terre regagner la Mer sans avoir servi le peuple" 

                                       Introduction
    Photo
            L’eau est la source de vie sur Terre, en effet, elle forme 95% du corps humain, elle est donc indispensable pour la vie. La soif nous envahit après n'avoir dépensé qu’1 % des liquides corporelles, la mort peut ainsi nous ôter la vie si ce pourcentage atteint les 10%. L’être humain est donc susceptible de survivre que quelques jours sans eau buvable.

    L’eau couvre les trois quart de notre planète (75%), soit 361 millions km² sur les 510 millions de la surface terrestre. Mais 97% de cette eau est salée, on la trouve majoritairement dans les rivières, les fleuves, les nappes phréatiques, les aquifères, les mers et enfin les océans. L’eau douce, avec un pourcentage très faible (3%) est située dans des régions quasi-atteignables par l’Homme. Elle est retenue dans les glaciers et les calottes glacières des régions polaires mais aussi dans les rivières, les marais et les lacs. Certes, ces derniers sont à portée de main mais la pollution prend le dessus. Seuls 10 pays se partagent 60 % des réserves d’eau douce tandis que 29 autre pays (principalement en Afrique et au Moyen-Orient) sont confrontés à des pénuries d’eau. C’est ainsi que 650 millions d’individu, soit 11% de la population mondiale, manquent d’eau potable. De ce fait,  1.6 millions décède chaque année. Avec l’explosion démographique accompagnée d’une forte consommation d’eau, on estime qu’en 2050, au moins 2.5 milliards de personnes seront au stade de stress hydrique.

    Le Maroc est un pays très avantagé. Il est entouré de l’océan Atlantique et de la mer Méditerranée, et situé aux cotes de l’Afrique du Nord juste en face du détroit de Gibraltar et de l’Espagne. Une position très stratégique. Cependant, ces avantages sont compensés par les pénuries d’eau. En effet, les ressources sont très limitées et mobilisées par les ouvrages de stockage et de déviation déjà réalisés. Ainsi, le dessalement de l'eau de mer est un progrès technique exploitable à notre avantage.

    Ce qui nous amène à nous demander : En quoi le dessalement de l'eau de mer peut-il être considérer comme une alternative au manque de ressources en eau au Maroc ?
    Nous répondrons alors au problème posé au fil des pages.Tout d'abord, on montrera les caractéristiques de l'eau de mer et l'impact de certains de ses constituants sur le corps humain (cellules végétales aussi) pour ensuite nous pencher sur le cœur du sujet: le dessalement de l'eau de mer. On montrera ainsi les différentes méthodes de dessalage pour enfin aborder les limites de ces techniques dont les impacts environnementaux et les coûts.
  • You might also like