• l'industrie de pêche au Maroc

    PRÉSENTATION
     
     L’industrie de transformation et de valorisation des produits de la pêche occupe une place privilégiée dans l’économie marocaine en assurant 50% des exportations agro-alimentaires et 12% des exportations totales du Maroc. Cette industrie traite près de 70% des captures de la pêche côtière et exporte environ 85% de sa production sur une centaine de pays dans les cinq continents. En 2012, cette industrie a réalisé un tonnage à l’export de 471 249 tonnes pour une valeur de 13,23 milliards de Dirhams.
    Le Maroc constitue aujourd’hui une plate-forme régionale incontournable de valorisation et d’exportation de produits de la pêche.
    Le secteur des industries de la pêche regroupe les activités de la conserve de poisson, de la semi-conserve de poisson, du conditionnement à l’export des produits de la mer frais, de la congélation, de la fabrication de farine et huile de poisson et du traitement des algues marines.
    Motivé par sa vocation de grand pays exportateur de poisson et à l’écoute des exigences du marché, le Maroc s’est doté d’une infrastructure de valorisation moderne et a mis en œuvre une politique de développement de la filière dont le maître mot est ’qualité compétitivité’.Le développement de la conscience environnementale chez les consommateurs, les pouvoirs publics et les professionnels a conduit à l'inscription dans une démarche d'écolabellisation afin de garantir le maintien du potentiel halieutique et assurer la protection de l'environnement

    L'Industrie de la Conserve
    L’industrie de la conserve de poisson au Maroc est le fruit d’une longue évolution et d’accumulation de savoir faire. Elle regroupe actuellement une trentaine d'unités de traitement actives, offrant une capacité de traitement annuelle de 300.000 tonnes de matière première et employant 21.000 salariés entre permanents et saisonniers.
    L'Industrie de la Semi-Conserve
    L’industrie de la semi-conserve porte surtout sur la salaison et le traitement de l’anchois ainsi que sur les marinades des produits de la pêche. Cette industrie regroupe une vingtaine d'unités de production (filetage et conditionnement) et une dizaine d’unités de salaison. Elle offre 6 000 postes d’emploi directs dont 1.000 permanents et 5.000 saisonniers.
    L'Industrie de Congélation à Terre
    L’activité de congélation des produits de la mer occupe une place importante parmi les activités de conservation et de traitement dans notre industrie. La plupart des unités de congélation se trouvent centrées dans la partie Sud du pays en raison du développement de la pêche céphalopodière et de la pêche pélagique.
    Elle offre environ 6.000 postes d’emploi.
    L'Industrie du Frais
    L’industrie du frais regroupe environ une cinquantaine unités de conditionnement dont quarante seulement sont opérationnelles, offrant près de 2.000 postes d’emplois permanents et 1000 postes saisonniers.
    Cette industrie traite annuellement environ 42.000 tonnes de poisson blanc, destinés principalement au marché européen dont le marché espagnol représente, à lui seul, près de 73%, pour un Chiffre d’Affaires global
    L'Industrie de Farine et Huile de Poisson
    L’industrie de farine et huile de poisson, installée au Maroc à partir des années 40, a pris son essor depuis une vingtaine d'années. Cette activité est assurée par une trentaine d’unités localisées essentiellement dans les ports sardiniers d'Agadir, Safi, Tan Tan, Essaouira et Laâyoune.
    L’industrie de farine et huile de poisson fournit près de 1.000 postes d’emplois et, s’approvisionne auprès de la pêche sardinière, représentant environ 8000 marins.
    L'Industrie de transformation des algues marines
    L’industrie d’extraction d’agar a plus de 50 ans d’âge au Maroc. Au cours de ce demi siècle d’existence elle s’est attachée à développer une valorisation maximale de cette matière première naturelle renouvelable du littoral que sont les algues. Cette industrie a pu se hisser au deuxième rang mondial pour les exportations d'agar.
  • You might also like