• La pollution de l'air...

     La pollution de l'air représente un facteur de risques important de nombreuses affections respiratoires aiguës ou chroniques. Le point sur les causes et les conséquences sur la santé de la pollution atmosphérique dans les villes. 

    Causes

    La pollution atmosphérique désigne la concentration croissante dans l'air de gaz et particules polluantes. Elle se caractérise par une altération des niveaux de qualité et de pureté de l'air. Dans les villes, l'augmentation de ces polluants est principalement liée à l'émission de gaz toxiques par les véhicules à moteur et les usines. Parmi les éléments et particules toxiques constituant la pollution atmosphérique : le dioxyde d'azote (NO2), le dioxyde de soufre (SO2), l'ozone (O3) et les particules de diamètre inférieur ou égal à 10 ?m (PM10). D'autres particules, appelées particules fines (diamètre inférieur à 2,5 micromètres) ont la particularité de rester en suspension dans l'air : leurs effets néfastes sur les fonctions respiratoires sont aujourd'hui bien établis. L'accroissement de ces particules est principalement lié aux émissions de moteurs diesel. 

    Selon une Note de position publiée par l'Institut de veille sanitaire (InVS) en 2012, les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés dès les concentrations les plus faibles, en l'absence même de pics de pollution. Selon l'InVS, l'impact sanitaire est donc essentiellement dû aux niveaux moyens de pollution atmosphérique, en dehors des pics. Et ce même si les pics de pollution entraînent une augmentation des cas d'hospitalisation et de la mortalité. En Mars 2014, l'OMS estime que 7 millions de décès prématurés sont provoqués chaque année par la pollution de l'air.
  • You might also like