• L’eau est indispensable pour la vie mais peut comporter des risques pour notre santé


    L’eau , qu’elle soit douce, salée, de l’eau de pluie, de l’eau souterraine ou de l’eau superficielle, peut être souillée par des matières qui peuvent la rendre nocive. Polluée, elle est à l’origine de différentes maladies et peut altérer gravement la santé.

    Conséquences de la pollution de l’eau sur la santé et l’environnement

    Pour comprendre les conséquences liés à la pollution de l’eau dans notre environnement, lisez cet article.

    La pollution des sols

    Pollution de l’eau et pollution des sols sont intimement liées. Comprendre l’un, nous aide à comprendre l’autre.

    L’eau et l’écologie

    Une réflexion sur l’eau et l’écologie à lire pour combattre la pollution de l’eau globalement.

    Liquide vaisselle biologique pour lutter contre la pollution de l’eau

    Une solution intéressante pour diminuer la pollution de l’eau que nous engendrons au quotidien.

    Les sources de contamination

    Tout d’abord, elle peut être contaminée par les matières organiques. Ainsi, les chlorures et les nitrates contenus dans les déchets humains et animaux aussi peuvent contaminer les eaux souterraines des puits peu profonds.
    La pollution bactériologique concerne notamment les eaux usées... car elles contiennent des bactéries nocives.
    Les produits chimiques qui polluent l’eau sont issus des engrais et des produits phytosanitaires qu’on utilise,comme les insecticidespesticides ou fongicides employés couramment pour éliminer les insectes et protéger les végétaux. Ces produits peuvent être charriés par les eaux de ruissellement et polluer les nappes phréatiques. Les engrais chimiques sont transportés dans les lacs ou les rivières par les eaux de pluie et entraînent ainsi la dégradation de l’eau.
    Le domaine de l’industrie est lui aussi très nocif pour l’eau, soit à cause du réchauffement de sa température dans certaines industries comme l’industrie nucléaire, soit à cause des déchets industriels  charriés par les eaux de ruissellement ou déversés directement dans les rivières ou dans la mer.
    L’eau peut également être polluée par les métaux, les plus dangereux étant ceux employés dans les industries nucléaires car ils peuvent être radioactifs.
    Enfin, notons que les causes principales de la pollution marine sont les marées noires provoquées par les naufrages des pétroliers, comme ceux de Bretagne, ainsi que les déchets rejetés par les usines au fond de l’océan.

    Quels sont les effets de la pollution de l’eau?

    Dans le monde, plus de deux milliards de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. Dans les pays où l’eau manque, les populations sont obligées de consommer et d’utiliser le peu d’eau dont ils disposent.
    Les enfants de moins de cinq ans en sont les principales victimes puisqu’on a constaté environ 6 000 enfants morts par jour à cause des maladies diarrhéiques telles que la dysenterie, la typhoïde et le choléra. L’utilisation d’eau polluée entraîne également des maladies de la peau comme la gale.
    Mais les êtres humains ne sont pas les seuls à subir les conséquences de la pollution de l’eau, la faune et la flore en sont également victimes. Les substances toxiques contenues dans l’eau polluée peuvent être stockées par les plantes cultivées dont la consommation ultérieure peut provoquer des maladies digestives, des atteintes au foie et aux reins. La pollution marine est à la source de la dégradation de la faune et la flore aquatiques. Les produits nocifs contenus dans les déchets qu’on déverse directement dans les mers sont plus ou moins absorbés par les organismes marins. De nombreuses espèces animales et végétales ont déjà disparu et beaucoup d’autres sont en voie de disparition.

    Le traitement des eaux usées doit donc se faire avant leur réutilisation ou leur rejet dans les rivières.
     Il faut récupérer les matières organiques solides par un tri manuel ou mécanique et les détruire et augmenter le nombre de stations d’épuration existantes. Pour les produits phytosanitaires, certains produits contenant une quantité trop élevée de produits toxiques doivent être retirés du marché et l’utilisation de produits naturels plus écologiques. Actuellement, une campagne de 
    récupération des emballages vides  de ces produits phytosanitaires à risque est menée et les produits invendus ne peuvent plus être écoulés sur le marché. Le plomb et les produits dérivés sont supprimés progressivement des industries de transformation. Partout dans le monde, des campagnes de sensibilisation sont menées afin de conscientiser les consommateurs sur les méfaits de l’utilisation de certains produits et sur les impacts négatifs de certaines pratiques.La lutte contre la pollution de l’eau n’est pas toujours évidente car les produits contaminants sont parfois difficiles à détecter : enfouis au fond des océans, mélangés avec l’eau et donc invisibles à l’œil nu… Il arrive en outre qu’une matière polluante ne produise ses effets toxiques que beaucoup plus tard, alors qu’elles se sont déjà infiltrées très profondément dans le sol. La qualité de l’eau dépend alors de la dissolution des polluants jusqu’à leur disparition totale.

    La pollution de l’eau en France

    En France, la pollution des eaux reste un sujet majeur d’inquiétude. Les normes en vigueur sont respectées, mais des molécules nocives sont encore détectées : nitrates, résidus de chlore, de bromure et d’aluminium. Si les eaux de surface sont plus surveillées contre la pollution de l’eau en France, les eaux souterraines accueillent les infiltrations et les ruissellements qui auront eu le temps de lessiver le sol et d’entraîner avec eux tous les produits dangereux utilisés pour l’agriculture et l’élevage . Les produits chimiques comme les nitrates, les herbicides et les pesticides s’utilisent à grande échelle dans l’agriculture. Ce qui est déversé dans les champs finit dans l’eau souterraine et de surface. De même, les compléments chimiques administrés aux animaux dans les fermes sont une source de pollution de l’eau.

    La pollution de l’eau douce

    Les estimations montrent qu’un peu plus de la moitié des réserves d’eau douce du monde sont polluées. De plus, la situation de pollution de l’eau douce est beaucoup plus compliquée qu’il n’y parait. Si la pollution des eaux de surface est de mieux en mieux prise en compte, ce n’est pas encore le cas pour les eaux souterraines. Par ailleurs, c’est seulement dans les pays industrialisés qu’on peut considérer que les eaux de surface sont relativement bien conservées : les égouts et les systèmes de retraitement y aident grandement. Mais les eaux de surface des pays en voie de développement constituent un danger grave pour la santé des populations. Les déchets humains dont 95% des eaux usées domestiques et plus de 75% de rejets industriels finissent dans les eaux de surface et souterraines. Ces eaux se renouvellent assez lentement : de ce fait, la concentration en éléments dangereux augmente d’année en année. La mortalité liée à l’eau polluée est très importante, surtout chez les enfants.
    la pollution de l'eau en France
    Pollution de l’eau douce en France 
  • You might also like