• L'Homme, maître de la nature



    L'homme, maître de la nature

    Depuis que l'être humain existe, il a toujours été maître de la nature, s'appropriant les propriétés de celle-ci afin de les utilisées pour son intérêt propre.
    On remarque qu'avec le temps, les évolutions et découvertes prennent un tout autre mouvement que celui du progrès de la qualité de vie

     Pollution et dégradation
      La pollution désigne la dégradation d'un élément, causé par l'activité Humaine.
    A cet effet elle s'est forgée une place prédéminante dans nos vies.

    La pollution est présente sous différentes formes :
    - Atmosphérique, surtout dû aux gaz (dioxyde de carbone) et particules rejetés par les véhicules à moteurs (voitures, motos, avions, fusées et autres...), les usines, les installations de chauffage, et les centrales thermiques.
    Elle entraîne une augmentation des maladies respiratoires (exemple : asthme, angine, bronchite, insuffisance respiratoire), cardio-vasculaire, et devient une cause de surmortalité, les enfants sont plus sensibles que les adultes à la pollution de l'air.
    - Radioactive, dont plusieurs origines : industrielles (lors de production d'électricité, retraitements des déchets, stockage des déchets radioactifs), militaires (essai de bombes nucléaires), médicale (lors d'examen on utilise des substances radioactive), et d'origine accidentelle comme la catastrophe de Tchernobyl; où les éléments peuvent être déversé dans les fleuves, et dans l'air.
    Lorsque des radio éléments sont fixés dans le corps humain, ils peuvent être dangereux, pouvant créer des tumeurs.
    - La pollution des sols, elle peut être d'origine agricole (engrais, et pesticides), ou industrielle (usines pétrochimique, et pneumatique).
    Elle peut créer chez l'Homme plusieurs impacts nocifs sur la santé, en touchant les nappes phréatiques ou par bioaccumulation (contamination des cultures).
    - La pollution de l'eau. Qu'elle soit douce, salée, de pluie, souterraine ou superficielle, l'eau peut être souillée par des matières qui peuvent la rendre nocive.  L'eau peut être contaminée par des matières organiques comme : les chlorures et les nitrates contenus dans les déchets humains et animaux. A cet effet polluée, elle est à l'origine de différentes maladies.
    La pollution bactériologique concerne notamment les eaux usées car elles contiennent des bactéries nocives.
    Les produits chimiques qui polluent l'eau sont issus des engrais et des produits phytosanitaires qu'on utilise, comme les insecticides, pesticides ou fongicides employés couramment pour éliminer les insectes et protéger les végétaux. Ces produits peuvent être charriés par les eaux de ruissellement et polluer les nappes phréatiques.
    Les engrais chimiques sont transportés dans les lacs ou les rivières par les eaux de pluie et entraînent ainsi la dégradation de l'eau.
    Ou dans les pays où l'eau manque, les populations sont obligées de consommer et d'utiliser le peu d'eau dont elles disposent. 
    Ces différents types de pollutions entraînent des dégradations terrestres mondiales.
    Comme le rejet de CO2 (dioxyde de carbone) qui a deux formes d'émissions: naturelle (exemple de source volcanique) et anthropique.
    Les rejets mondiaux annuels anthropiques augmentent chaque année.
    En 2007, les émissions de CO2 sont deux fois plus importantes qu'en 1971.
    On sait que les émissions de dioxyde de carbone entraînent d'autres émissions ; comme de la suie, de la fumée, des métaux lourds, qui ont des effets néfastes sur la plupart des êtres vivants.
    Chez l'être Humain, le dioxyde de carbone semble être toxique pour une concentration élevée Au bout de 4%, la conséquence sur la santé est atteinte et irréversible.
    D'après l'I.E.A. , en 2007, la France se serait trouvée au 15ème rang mondial. Avec 369 millions de tonnes de dioxyde de carbone, la part mondiale était de 1,2%, avec 5,8 tonnes par habitants, et une évolution moyenne de 4,9 entre 1990 et 2007.

    Emissions de CO2
       La faune et la flore en sont également victimes, des conséquences de la pollution de l'eau. De nombreuses espèces animales et végétales ont déjà disparu et beaucoup d'autres sont en voie de disparition: Plus de 16 125 espèces animales sont menacées d'extinction.
    L'ours Blanc, sera l'une des plus grandes victimes du réchauffement climatique et de la pollution de l'eau, dans les cinquante à cent prochaines années, la banquise disparaitra de la surface terrestre.
    D'autre part, les déserts et zones arides qui semblent intact, offrent des animaux et végétaux qui paraissent normalement adaptés, alors que ceux-ci sont rares, et menacés.
    Lentement mais sûrement, la Terre se vide de tout occupant. La liste rouge de l'U.I.C.N, des espèces menacés dévoile, le déclin causé par l'Homme et son évolution.

    La pollution est un élément déclencheur, et perturbateur pour la santé. Elle favorise beaucoup de maladies.
    Les enfants de moins de cinq ans sont les principales victimes de la pollution de l'eau dans les pays sous développés puisqu'on a constaté environ 6 000 enfants morts par jour à cause des maladies diarrhéiques telles que:
    - la dysenterie, inflammation de l'intestin qui peut être provoquée par des produits chimiques irritants, des bactéries, des protozoaires, ou des parasites.
    La dysenterie est fréquente lorsque les conditions sanitaires sont insuffisantes, en particulier lorsque les aliments et l'eau ne sont pas propres. Elle se caractérise par une diarrhée fréquente et sanguinolente, avec des douleurs abdominales et des sensations de faux besoins.
    - la typhoïde, est une maladie infectieuse décrite en 1818 par Pierre Bretonneau (médecin français du XIXeme siècle) , causée par une bactérie de la famille Entérobactérie, du genre des salmonelles.
    Les personnes infectées excrètent des bactéries vivantes dans leurs selles et leur urine.

    Les malades sont généralement contagieux pendant quelques jours avant que les symptômes se manifestent, aussi ne savent-ils pas qu'ils devraient prendre des précautions particulières.
    La maladie est quasiment absente des pays développés, mais reste fréquente dans les autres. Sa présence est importante en Asie du Sud-Est, en Asie centrale et en Afrique du Sud.
    - le choléra est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes. La forme majeure classique est fatale dans plus de la moitié des cas, en l'absence de traitement (de quelques heures à trois jours). La contamination est orale, d'origine fécale, par l'eau de boisson ou des aliments souillés. La maladie sévit de façon endémique dans les zones tropicales humides d'Afrique et d'Asie et de façon épidémique dans les zones sèches.
    L'utilisation d'eau polluée entraîne aussi des maladies de la peau, la plus courante est la gale. Elle est dûe à un parasite appelé sarcopte (acarien). La femelle creuse un tunnel dans la couche la plus superficielle de la peau (la couche cornée) et y pond ses oeufs. La salive du parasite provoque une réaction de type d'urticaire très prurigineuse (démangeaisons intenses).

    Les différents polluants peuvent toucher tous les éléments de l'appareil respiratoire.
    Du nez au pharynx, puis en passant par le larynx, de la tranchée aux bronches et aux alvéoles pulmonaires, ils peuvent ensuite passer dans le sang notamment le dioxyde de carbone libéré par la fumée de cigarette ou gaz d'échappement des voitures.
    Ils contribuent alors à l'asphyxie des cellules.
    Quelques maladies quotidiennes influencés par les pollutions:
    - L'asthme sévère est une maladie inflammatoire chronique des voies respiratoires. Il se manifeste par des crises de dyspnée sifflante, souvent nocturnes et réversibles, spontanément ou sous l'effet du traitement. L'asthme touche tous les groupes d'âges mais se déclare souvent pendant l'enfance.
    - La bronchite chronique est une inflammation des bronches, provoquant toux et crachats au moins trois mois par an durant de deux années successives, en l'absence d'autre maladie respiratoire.
    Si la thérapie et la prophylaxie sont négligées, sa fréquence et son évolution possible vers l'insuffisance respiratoire chronique progresse et devient irréversible, la gravité de ses complications cardiaques en font toute l'importance.
    - La conjonctivite est une présence d'une hyperémie (oeil rouge) de la conjonctive (afflux sanguin) qui prédomine au niveau des culs-de-sac palpébraux (des paupières) et d'une hypersécrétion aqueuse.
    Une commission Européenne indique que 400.000 Européens meurent prématurément chaque année du seul fait de la pollution atmosphérique.
    Les maladies provoquées par la concentration actuelle de particules en suspension dans l'air entraînent plus de 100.000 hospitalisations supplémentaires chaque année.
    Les maladies plus importantes sont dûes à une exposition trop longue à la pollution ou à une exposition accidentelle ( catastrophe Tchernobyl) :
    - Les différents types de cancers
    - Les leucémies
    - Les maladies respiratoires

      

  • You might also like