• L'Union Européenne interdit enfin la pêche profonde dans ses eaux territoriales

    L'Union Européenne interdit enfin la pêche profonde dans ses eaux territoriales





    Après des années de procédures législatives et de lobbying entre les associations de défense de l'environnement et les industriels de la pêche, un accord européen vient enfin d'être trouvé pour interdire la pêche en eaux profondes, destructrice et aveugle dans une grande partie des eaux européennes.

    Le chalutage en eau profonde consiste à pêcher des poissons dans les eaux au-delà des zones principales de pêche des plateaux continentaux, c'est à dire dans les fonds océaniques.
    Or, ces zones sont particulièrement vulnérables aux techniques de pêche employées : les chalutiers de fond tirent de lourds et imposants filets qui raclent littéralement les fonds marins, détruisant tout sur leur passage, y compris les coraux et les éponges qui s'y sont développés, lentement, depuis des milliers d'années, offrant un abri et des ressources indispensables à la vie marine, déjà surexploitée.
    Malheureusement, la plupart des espèces en eaux profondes sont à croissance lente et peuvent mettre des centaines d'années à se reconstituer. En outre, leurs habitats et écosystèmes sont largement inconnus.
    Mettre un terme au chalutage profond en Europe était un véritable défi tant les freins politiques et la pression des industriels de la pêche étaient puissants. Et pourtant, l'engagement déterminé des associations environnementales et notamment de Bloom, ont réussi à raisonner les décideurs et instances européennes.
    « L'équipe de BLOOM travaille d'arrache-pied depuis huit ans dans le but de faire interdire le chalutage profond. L'interdiction de cette méthode de pêche absurde, destructrice et subventionnée aurait dû avoir lieu il y a longtemps mais c'était sans compter avec la désinformation, les mensonges, la mauvaise foi et les manœuvres tordues des lobbies industriels et de leurs alliés politiques » déclare Claire Nouvian, fondatrice de BLOOM. « Sans le soutien de centaines de milliers de citoyens qui ont mis la pression à Intermarché pour que le groupe cesse le chalutage profond, l'UE n'aurait jamais adopté cette interdiction. Nous espérons que les citoyens ont conscience que cette victoire est la leur et que sans leur mobilisation et leur soutien financier, les ONG ne peuvent pas faire de miracles. L'interdiction du chalutage profond au-delà de 800 mètres est la mesure la plus importante de ce règlement. C'est un succès franc aux conséquences nettes : cela signifie que la déforestation sous-marine qui a lieu aujourd'hui sans aucune contrainte légale jusqu'à 2000 mètres de profondeur cessera à jamais ».
    Ainsi, un accord vient enfin d'être trouvé, jeudi 30 juin 2016, entre les trois institutions européennes (Parlement, Conseil, Commission) scellant la réforme du règlement encadrant la pêche profonde européenne. Le règlement inclura :
    • l'interdiction du chalutage profond à plus de 800 mètres de profondeur ;
    • l'interdiction de pêcher dans des zones où les écosystèmes marins sont considérés comme vulnérables ou potentiellement vulnérables.
    « Cet accord permet d'effectuer de réelles avancées sur le respect des engagements pris par l'UE au niveau de l'Assemblée générale des Nations unies, et d'améliorer leur mise en œuvre dans le but de protéger les écosystèmes profonds des eaux européennes », explique Matthew Gianni, représentant de la Deep Sea Conservation Coalition, qui regroupe plus de 70 associations opposées à la pêche en eaux profondes. « À nos yeux, il est primordial que ce règlement soit rigoureusement appliqué après son adoption effective. Nous encourageons également l'UE à poursuivre sa collaboration avec d'autres pays afin d'améliorer la protection des écosystèmes profonds dans les eaux internationales, et de fixer des limites de captures ciblées et accessoires dans les pêcheries d'eau profonde de l'Atlantique nord-est en tenant compte des données scientifiques. » ajoute t-il.
    zones-peche-eaux-profondes-UE
  • You might also like