• Pollution à l’acide à Florange

    Pollution à l’acide à Florange : quelles suites pour ArcelorMittal, Suez et le lanceur d’alerte ?

    Il y a quelques jours, l’employé d’un sous-traitant d’ArcelorMittal déclarait dans la presse avoir déversé dans la nature, pendant plusieurs mois, des centaines de mètres cube d’acide issu du site de Florange. Aujourd’hui, il se dit exposé à des représailles, alors que les entreprises concernées contestent les faits.
    « J’ai déversé de l’acide d’ArcelorMittal Florange dans la nature. »Début juillet, l’employé d’une filiale de Suez, chargée de gérer les déchets du site de Florange, alertait les médias locaux. Il affirme avoir déversé illégalement pendant trois mois des centaines de mètres cube d’acide dans une décharge en plein air, destinée à accueillir des déchets non dangereux. Les riverains et les écologistes craignent des conséquences pour les nappes phréatiques et les cours d’eau locaux
    Selon le lanceur d’alerte, ces acides auraient normalement dus être recyclés par une entreprise spécialisée, à un coût élevé. Il aurait ensuite été congédié après avoir essayé de lancer l’alerte en interne.
  • You might also like