• Eau potable : les obligations de traitement

    Eau potable : les obligations de traitement

    En France, le service public de l'eau est de la responsabilité du maire de la commune. C'est du ressort du maire de nommer une PRPDE (Personne responsable de la production et de la distribution en eau) qui doit s'assurer sous le contrôle de l'ARS (Agence régionale de santé) que la qualité de l'eau est conforme aux règles sanitaires. En cas de pollution ou de contamination de l'eau, la PRPDE est obligée de prévenir le plus rapidement possible la population afin d'interdire la consommation de l'eau du robinet. Cependant, cette information urgente se fait généralement par voie de presse, par tracts et affichettes dans les immeubles...
    En principe, l'eau destinée à l'adduction au réseau public est d'abord traitée juste après pompage par pré-oxydation au chlore, à l'ozone ou au permanganate de potassium, puis clarifiée par décantation, filtration et/ou coagulation/floculation, avant d'être affinée par filtration au charbon actif ou à l'ozone. Enfin, elle subit une désinfection par membrane et filtre ultraviolet ou par oxydation chimique via des agents chlorés.


    Au cours de ces étapes dans son traitement mais surtout en fin de parcours, l'eau est analysée et testée quasiment en permanence, afin de s'assurer qu'elle est conforme aux limites de qualité définies à l'annexe I.1 du décret d'application 2001-1220 de la directive européenne 98/83 relative à la qualité des eaux destinées à la consommation humaine (à l'exclusion des eaux minérales).
  • You might also like