• Maladies liées à l'eau en Afrique

    Toutes les eaux douces présentes dans la nature, sous forme de rivières, lacs, cours d'eau ou nappes phréatiques ne sont pas forcément potables pour l'homme. Une eau d'apparence claire peut transporter des substances inertes et vivantes, dont certaines peuvent être dangereuses pour l'homme. Ces substances ont plusieurs provenances, le milieu physique d'origine de l'eau et les rejets polluants des activités humaines dans lesquels l'eau a évoluée.
    L'eau non traitée ou polluée est responsable de maladies graves chez l'homme, bien souvent mortelles dans les pays en développement.

    Aujourd'hui, l'eau trouvée dans la nature est de moins en moins potable car elle est polluée par des substances nocives rejetées par les activités humaines. Cette pollution influence même la qualité de l’eau qui a été traitée, tant elle est considérable.

    L'eau véhicule des virus, des bactéries, des parasites, des micro-organismes végétaux ou animaux, qui peuvent provoquer des maladies graves, voire mortelles pour l’être humain.
    Ces maladies liées à l'eau insalubre sont appelées maladies hydriques. Elles tuent environ 5 millions de personnes chaque année, et 2,3 milliards en souffrent.
    On dénombre de nombreuses maladies véhiculées par les mico-organismes présents dans l'eau:

    • la schistosomiase, qui est une maladie hydrique considérée comme la deuxième infection parasitaire après le paludisme
    • les amibes, qui provoquent de fortes diarrhées entraînant une déshydratation qui peut s'avérer mortelle
    • la fièvre typhoïde, qui provoque des troubles digestifs et de fortes fièvres
    • la bilharziose, responsable de troubles du foie, des intestins et de la vessie, dues à un petit ver qui se développe dans les eaux stagnantes
    • l'onchocerchose, qui engendre la cécité
    • les eaux stagnantes sont également les habitats des moustiques qui propagent le paludisme
    • le trachome, qui est une maladie infectieuse des yeux qui peut provoquer une cécité après des infections répétées
    • l'hépatite A et E entraînent une infection et une inflammation du foie
    • le choléra

    La liste des maladies est longue, et la mortalité due aux maladies hydriques est très élevée.
    C'est véritablement la pauvreté qui est responsable de toutes ces maladies et ces décès liés à l'eau: manque d'eau, assainissement inexistant ou insuffisant, mauvaise hygiène, pas de fabrication d'eau potable, peu d'accès aux soins et structures médicales inexistantes.
    Pour diminuer le nombre de morts et de maladies liées à l'insalubrité de l'eau, il s'agit avant tout d'éradiquer la pauvreté, et de réduire la pollution des cours d'eau et des nappes phréatiques. L'eau potable est un enjeu majeur de développement durable: l'accès à une eau qui peut être consommée par l'homme, sans risques pour sa santé est primordiale. Sa survie en dépend
  • You might also like