• Assainissement au Maroc et en France


    Grâce au développement du Maroc, l’accès à l’eau potable par une importante partie de la population a connu un grand essor. L’assainissement au Maroc et en France  depuis ces dernières connaît un très fort engouement intéressant de plus en plus de personnes. Mais bien entendu l’évolution de l’accès à l’eau potable reste beaucoup plus importante que l’augmentation concernant l’assainissement au Maroc et en France.
    Pour assurer la stabilité du secteur de l’assainissement au Maroc et en France  il y a encore plusieurs difficultés à surmonter. Il est important de préciser que seulement 20% des eaux collectées (pluies, barrages …) au Maroc sont traitées. Actuellement le faible taux de traitement des eaux usées au Maroc nécessite donc de donner beaucoup d’attention à l’assainissement au Maroc. Les taux se rapportant au milieu rural reste d’autant plus décevant. Le raccordement à l'eau potable en milieu rural (tout particulièrement ce qui concerne l'habitat dispersé) et la maintenance et l’exploitation des systèmes d’eau en milieu rural (dont 20 % ne seraient pas fonctionnels) reste aussi des éléments tout aussi délicat dans le cadre de l’assainissement au Maroc

    Le gouvernement a été un allié majeur dans ce domaine en mettant en place dès 2005  « Le Programme National d’Assainissement » ou PNA en partenariat avec l’ONEP. L’office national de l'eau potable (ONEP) est chargé de la planification de l'approvisionnement en eau potable à l’échelle nationale et de la production de l'eau potable (traitement et grandes adductions). En 2008 il assurait également la distribution de l'eau potable dans 532 petits et moyens centres, ainsi que l’assainissement dans 65 centres, toujours pour le compte des collectivités locales.
    Il a pour objectif ambitieux de parvenir à 60 % de taux de traitement des eaux collectées et 80 % de taux de raccordement au réseau sanitaire dans les zones urbaines d’ici 2020. Pour ce qui est du raccordement en eau potable dans les quartiers informels des grandes villes, le programme INDH (« Initiative Nationale pour le Développement Humain ») permet de contribuer financièrement aux branchements « sociaux » d’eau et d’assainissement réalisés par les opérateurs dans les grandes villes.
  • You might also like