• Le grand cycle de l’eau

    Le grand cycle de l’eau, cycle naturel Evaporation Sous l’action du soleil, une partie de l’eau de mer s’évapore pour former des nuages. Avec les vents, ces nuages arrivent au dessus des continents où ils s’ajoutent à ceux déjà formés.
     Précipitations Lorsqu’il pleut, qu’il neige ou qu’il grêle sur ces mêmes continents, une partie de l’eau de ces précipitations repart plus ou moins rapidement dans l’atmosphère, soit en s’évaporant directement, soit du fait de la transpiration des végétaux et des animaux.
     Ruissellement Une deuxième partie, en ruisselant sur le sol, rejoint assez vite les rivières et les fleuves puis la mer. 

    Infiltration Quant au reste, il s’infiltre dans le sol et est stocké en partie dans des nappes. Cette eau finira aussi par retourner à la mer, à beaucoup plus longue, voire très longue, échéance, par le biais des cours d’eau que ces nappes alimentent. 

    C‘est ce mouvement perpétuel de l’eau sous tous ses états qu’on appelle le grand cycle de l’eau. Les activités humaines peuvent parfois perturber ce cycle et provoquer ou amplifier des phénomènes de pénuries ou d’inondation

    Le petit cycle de l’eau, cycle domestique Dès le XIXe siècle, l’homme a élaboré un système pour capter l’eau, la traiter si nécessaire afin de la rendre potable et pouvoir en disposer à volonté dans son domicile, en ouvrant simplement son robinet. Depuis, il a aussi établi un système d’assainissement pour gérer cette eau une fois salie. Cela consiste à la collecter et la traiter pour la restituer suffisamment propre au milieu naturel. Ceci permet de ne pas altérer l’état des cours d’eau et d’éviter tout problème d’insalubrité pouvant provoquer des maladies. Ce cycle, totalement artificiel, est appelé « petit cycle de l’eau ». L’existence d’un tel cycle est un véritable indicateur du niveau de développement d’un pays

    L’eau sous toutes ses formes L’eau recouvre 72 % de la surface du globe. Elle est un des éléments fondamentaux de notre planète. Liquide, solide ou gazeuse, elle est présente partout autour de nous sous des formes très variées : 
    les océans et les mers ; les fleuves et les rivières qui s’enrichissent des eaux de pluie venant ruisseler sur la terre ; les lacs et les plans d’eau, étendues d’eau douce immobiles ; les nuages ; les glaciers et la neige ; les zones humides, comme les tourbières, les marécages et les landes humides ; les eaux souterraines qui sont alimentées par les infiltrations d’eau de pluie et d’eau des rivières ; la vapeur d’eau présente en permanence dans l’atmosphère

    Etat liquide C’est la forme de l’eau la plus répandue sur Terre, notamment dans les mers et océans (eau salée). Seul ¼1/4 de l’eau douce est liquide, essentiellement dans des eaux souterraines plus ou moins profondes et dans les eaux de surface, c’est-à- dire les lacs, fleuves et rivières. On la trouve sous les formes suivantes : La pluie Il s’agit de gouttelettes d’eau provenant des nuages. Les nuages Ils sont formés par accumulation, dans les hauteurs de l’atmosphère, de minuscules gouttelettes d’eau. Les nuages les plus élevés sont constitués de cristaux de glace. Le brouillard Il est constitué de minuscules gouttelettes d’eau en suspension dans l’air. Quand le brouillard est peu développé ou limité aux points les plus bas du relief, on parle de brume. État de vapeur (état gazeux) La vapeur d’eau présente dans l’atmosphère: il s’agit d’un gaz qui devient visible sous l’effet de la condensation. Etat solide Les ¾3/4 de l’eau douce sont stockés sous forme de glaciers ou sous forme de neige, et très difficilement accessibles à l’homme. Les calottes glaciaires des pôles Nord et Sud sont les plus grands réservoirs d’eau douce de la planète. Les glaciers représentent une masse si importante que s’ils fondaient, le niveau des mers remonterait de près de 200 mètres. L’eau à l’état solide se trouve dans : La neige Elle est constituée de minuscules cristaux de glace en forme d’étoile qui, en s’agglomérant, forment les flocons. 

    Le givre Il se forme par gel du brouillard. La glace Elle résulte du gel de l’eau tombée au sol ou en rivière. Les glaciers Ils sont dûs au tassement, sous son propre poids, de la neige accumulée en haute montagne. 
  • You might also like