• Le volcan indonésien Agung (île de Bali) se réveille

    Cela fait plus de 50 ans que l'imposant volcan indonésien Agung, situé sur l'île de Bali est endormi. Mais, depuis le mois d'août, il montre tous les signes d'un réveil... Incitant les autorités à évacuer la population environnante.

    par presse : www.notre-planete.info

    Le mont Agung, comme le célèbre volcan indonésien Mérapi, est un stratovolcan de plus de 3 000 m d'altitude, situé sur l'île très touristique de Bali, à environ 75 km de Kuta et Seminyak. Ses éruptions sont effusives et explosives et peuvent être pyroclastiques avec l'éjection de bombes volcaniques, de cendres mais aussi de coulées de magma spectaculaires comme en témoigne l'éruption de 1963.
    Depuis le mois d'août 2017, le volcan Agung connaît des trémors volcaniques peu profonds et des séismes liés aux plaques tectoniques. Ces premiers tremblements trahissent la présence de magma dans la chambre magmatique. En se remplissant, la pression augmente sur l'édifice volcanique, conduisant irrémédiablement à à une éruption volcanique par un ou plusieurs conduits ou cheminées. D'ailleurs, de la fumée s'échappe du volcan.
    Le 18 septembre 2017, le niveau d'alerte du volcan est passé du statut "Waspada" (vigilance) à "Siaga" (veille). Les premières évacuations ont alors débuté. Puis, le 22 septembre, c'est l'alerte maximale qui a été décrétée par les autorités indonésiennes : un périmètre d'exclusion de neuf kilomètres autour du cratère a été mis en place et près de 50 000 personnes, sur les 60 000 vivant dans la zone, considérée comme dangereuse, ont été évacuées ; ainsi que 2 000 vaches afin que les paysans acceptent de partir.

    Quels sont les risques liés à l'éruption du volcan Agung ?

    Dans cette zone de 9 km de rayon, les vulcanologues estiment que des matériaux d'au moins 6 cm peuvent retomber après avoir été éjectés du cratère de l'Agung. Mais ce n'est pas tout : jusqu'à 15 km autour du sommet du mont Agung, les cendres pourraient se déposer sur une épaisseur de maximale de 1,6 m et jusqu'à encore 40 cm à 30 km du volcan. C'est pourquoi, le Centre de volcanologie et d'atténuation des dangers géologiques indonésien parle d'une "catastrophe potentiellement considérable" alors que les habitants de Bali n'ont pas été confronté à une telle menace depuis 54 ans et n'ont donc plus l'expérience nécessaire pour y faire face.
    volcan-Agung-Bali-bombe-volcanique
  • You might also like