• Sable et charbon actif : les médias filtrants

    Sable et charbon actif : les médias filtrants

    Écrit par les experts Ooreka 
       
    La filtration de l'eau peut se faire à l'aide de différents médias filtrants dont les plus évolués sont les membranes et cartouches, le plus souvent synthétiques. 

    Mais la filtration naturelle, quoique bien plus ancienne, reste efficace aussi bien pour l'eau du robinet que pour l'eau brute de forage, de puisage ou la récupération d'eau de pluie. La filtration par charbon actif ou sable est l'un des cinq systèmes de filtration avec la carafe filtrante, la cartouche filtrante, la poche filtrante et l'osmoseur.

    Présentation des médias filtrants : le sable et le charbon actif

    À près de 70 %, l'eau du robinet est une eau d'origine souterraine que l'on a pompée dans une nappe avant de la traiter et de la distribuer dans le réseau d'adduction. Cette eau provient des pluies et neiges qui ont traversé la terre par infiltration et qui ont été filtrées naturellement, comme l'eau de source. Ce sont les éléments contenus dans le sol qui ont assuré la filtration, donc les roches et résidus de roches et de végétaux.
    La filtration par média filtrant est très efficace pour résoudre de nombreux problèmes de traitement de l'eau : chlore, correction de pH, fer, particules en suspension... Les plus utilisés sont le sable et le charbon actif, mais il existe également le calcite et le sable Birm. Chaque média filtrant a une fonction particulière dans le traitement de l'eau :
    • Le charbon actif absorbe le chlore, les matières organiques.
    • Le sable et l'anthracite filtrent les sédiments.
    • Le calcite et le corosex corrigent le pH de l'eau.
    • Le sable Birm détruit le fer et le manganèse.
    • Le sable vert au manganèse détruit le fer, le manganèse, l'hydrogène sulfuré et l'ozone résiduel.
    De par leurs qualités de filtration différentes, le sable et le charbon actif sont éventuellement complémentaires plutôt que concurrents.
    Comme média de filtration, le sable est employé en premier ou seul afin de clarifier l'eau, en retenant les impuretés en suspension, aussi bien pour la filtration des piscines que pour l'eau d'un réseau de distribution. Mais le sable ne pouvant filtrer les bactéries (et peut même provoquer leur prolifération en cas de stagnation de l'eau dans le filtre), on lui adjoint un système de désinfection (piscine) ou de stérilisation (eau de consommation).
    Le charbon actif retient les particules fines contenues dans l'eau mais n'est pas destiné à éliminer les salissures qui le colmateraient trop rapidement. On emploie donc le charbon actif pour traiter de l'eau déjà filtrée des particules grossières dans le but d'éliminer des produits de traitement, goûts et odeurs, notamment en vue de la consommation humaine en boisson et en cuisine, mais aussi pour les bassins intérieurs et les aquariums.
    Exemple : la carafe filtrante est généralement munie d'un filtre à charbon actif car elle reçoit une eau potable exempte d'impuretés grossières dont elle élimine les résidus des produits de traitement (chlore, permanganate de potassium...).
  • You might also like