• la pollution de l'eau en Chine

    L’expansion de l’economie chinoise et et son importante population de 1,2 milliards posent des graves défis environnementaux. La pollution de l'eau et la gestion des déchets sont parmi les problèmes les plus urgents.
    La Chine n'est pas riche en eau, les ressources en eau par habitant sont assez basses. De plus, l'eau disponible est distribuée de manière très inégale sur l'ensemble du pays et les dispositifs de traitement ne font pas face à une grave contamination agricole et industrielle.
    La Chine produit plus de 3,5 millions de tonnes d'eaux usées par jour. Pour traiter ne serait-ce que la moitié, il faudrait investir dans 10 000 usines de traitement. Quelques usines modernes de traitement des eaux usées et d'assainissement existent mais leur nombre est insuffisant.
    Environ la moitié des Chinois, soit 600 millions de personnes, boivent une eau contaminée par des déchets humains ou animaux. Ils sont exposés à des maladies portées par l’eau et à une multitude de problèmes de santé dus à la pollution de l'eau.
    Les réseaux des principaux fleuves de la Chine illustrent l'étendue du problème : environ 70 % de l'eau est si polluée qu'elle a été déclarée dangereuse ne serait-ce qu'au toucher. En plus des eaux d'égouts non traitées et jetées dans ces cours d'eau, les industries en pleine expansion - textile, fabrication de papier, produits chimiques et pharmaceutiques - sont responsables d'une importante part du problème.
    Dans les dépotoirs, l'écoulement toxique s'infiltre souvent jusqu'aux aquifères souterrains. Les déchets non traités des mines et des industries contaminent les eaux, leur teneur en métaux est parfois si élevée que l'eau en devient rouge. Les taux de plomb enregistrés dans les rivières chinoises sont 44 fois plus élevés que les normes acceptées.
    Une eau propre est essentielle à l'économie agraire du pays, qui consomme environ 75 % des ressources totales en eau de la Chine. Les métaux lourds restant dans l'eau peuvent être absorbés par les plantes arrosées avec cette eau et causer plus tard des cancers, calculs ou autres pathologies.
    La culture vedette de la Chine, le riz, a baissé dans certaines régions et les consommateurs se méfient de certains aliments qu'ils pensent avoir été cultivés avec une eau insalubre.
    D'après l'Organisation des Nations-unies pour l'alimentation et l'agriculture, la Chine est le premier consommateur au monde d'engrais à base d'azote synthétique. Un excès d'azote et d'autres produits chimiques utilisés dans les engrais provoque un déséquilibre organique dans l'eau, qui risque d'entraîner une prolifération excessive d’algae. Celle-ci a des effets négatifs sur l'approvisionnement en eau et a déjà causé la fermeture temporaire d'installations de traitement des eaux dans certaines zones de la Chine.
    La solution au problème de la Chine existe, mais sa réalisation à l'échelle requise demande un investissement énorme.
  • You might also like