• les eaux usées



    L’eau est altérée par l’activité humaine qu’elle soit domestique, industrielle, artisanale, agricole… En effet, après usage, l’eau est dite « polluée » et se doit d’être traitée avant de rejoindre le milieu naturel. Sans cela, elle pourrait causer de graves dommages car la capacité naturelle d’épuration des cours d’eau a pour effet de consommer l’oxygène de la rivière. Ce qui n’est pas sans conséquences sur la flore et la faune aquatiques. Lorsque l’importance du rejet excède la capacité d’auto-épuration de la rivière, la détérioration de l’environnement peut être durable et les zones privées d’oxygène par la pollution entraînent la mort de la faune et de la flore ou créent des barrières infranchissables empêchant notamment la migration des poissons. La présence excessive de phosphates favorise le phénomène d’eutrophisation, soit la prolifération d’algues nuisible à la faune aquatique, pouvant rendre la baignade dangereuse et perturber la production d’eau potable.

    LES EAUX USÉES DOMESTIQUES
    Elles proviennent des différents usages domestiques de l’eau et sont, essentiellement, porteuses de pollution organique :
    • eaux ménagères (salles de bains et cuisines) sont généralement chargées de détergents, de graisses, de solvants, de débris organiques…
    • eaux-vannes (rejets des toilettes) chargées de diverses matières organiques azotées et de germes fécaux.
    • Le traitement des eaux usées est un épineux problème. 
      Riches en matières organiques mais aussi en polluants et 
      substances dangereuses comme l’ammoniaque, ces eaux passent en général par l’épuration avant de retourner dans la nature.
  • You might also like