• Accès à l'eau potable au TOGO : un partenariat fort avec l'U.N.I.C.E.F. 29


    Afin d’encourager la coopération internationale, les collectivités ont la possibilité de consacrer jusqu’à 1 % de leur budget eau et assainissement pour financer des actions de coopération dans le domaine de l’eau potable. C’est pourquoi, à Landivisiau, le contrat de délégation de service public signé entre VEOLIA EAU et le Syndicat Mixte de Production et de Transport d’Eau Potable de la région de Landivisiau (S.M.I.) prévoit que le délégataire reverse chaque année 1 % de ses recettes.


    1% du budget eau consacré à la coopération

    Entre 2013 et 2015, le bilan des fonds collectés dans le cadre du contrat signé avec VEOLIA EAU pour la production et la vente d’eau potable de l’usine de Goasmoal s’élève à 11 837,17 €. Lors du Conseil syndical du 24 octobre 2016, Monsieur Roger DERRIEN, Président du S.M.I., a proposé que le SMI s’engage avec le comité départemental de l’U.N.I.C.E.F. pour financer un projet humanitaire dans 15 écoles primaires du Togo.



    Le projet « programme TOGO 2016/2017 »

    Le Togo compte 6.7 millions d’habitants. L’absence d’eau potable, d’infrastructures d’assainissement et d’hygiène porte atteinte au droit des enfants à l’éducation ainsi qu’à leur santé. Les élèves manquent souvent l’école parce qu’ils contractent des maladies liées à l’eau et à l’assainissement.

    Le programme « Togo 2016/2017 » vise à permettre à 4 500 élèves et 90 enseignants d’améliorer les conditions d’apprentissage des enfants à travers l’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement dans la région des Plateaux et de celles des Savanes. En effet, dans ces secteurs, seulement 19 % des écoles primaires disposent de points d’eau. Cette situation est préjudiciable aux enfants qui sont moins enclins d’aller à l’école lorsque celle-ci ne réunit pas des conditions d’accueil minimales et a un impact direct sur leur assiduité. L’insuffisance de source d’eau potable à portée des enfants constitue aussi un risque majeur pour leur santé.

    Le nouveau Programme de Coopération Togo-UNICEF couvre la période 2014-2018. Dans 6 nouvelles écoles de la région des Plateaux, 5 forages sont en cours de réalisation et 10 blocs de latrines écologiques ont été réalisés. La formation des enseignants a permis de proposer des activités éducatives sur les pratiques d’hygiène et d’assainissement.

    Un suivi technique des travaux est réalisé par un bureau de contrôle de l’U.N.I.C.E.F. en appui avec les services de l’Etat qui supervisent l’évolution des constructions. Les ouvrages d’eau et d’assainissement sont réalisés par des entreprises privées, sur la base d’un dossier technique qui prescrit les caractéristiques des ouvrages et les normes à respecter et d’un appel d’offre.
  • You might also like