• Part de l'eau dans le corps humain


    Un homme peut survivre plusieurs semaines sans manger. Privé d’eau, il est condamné au bout de deux jours seulement. Elément vital au même titre que l’air que nous respirons, l’eau nous est donc indispensable. D’elle dépend notre survie quotidienne. Ce qui n’a rien d’étonnant quand on sait que l'eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d'eau contenue dans un organisme adulte est de 65 %, ce qui correspond à environ 45 litres d'eau pour une personne pesant 70 kilogrammes. La teneur totale en eau du corps humain dépend de plusieurs facteurs. Elle est fonction de la corpulence : plus une personne est maigre, plus la proportion d'eau de son organisme est importante. Elle dépend également de l'âge : elle diminue avec les années, car plus les tissus vieillissent, plus ils se déshydratent, l'eau étant remplacée par de la graisse. La teneur en eau est de 75% chez le nourrisson, de 60% pour un adulte et passe à 55% pour les personnes âgées.
    A l'intérieur de l'organisme, l'eau n'est pas répartie uniformément. Sa concentration varie d'un organe à l'autre, de 1 % dans l'ivoire des dents à 90 % dans le plasma sanguin. Outre le sang (83%), les organes les plus riches en eau sont le coeur (79 %), les reins (81 %) et le cerveau (75 %).

    Source d'apports en sels minéraux

    C’est aussi dans l’eau que nous consommons que notre corps puise une partie des sels minéraux et des oligo-éléments qui interviennent dans le métabolisme et le bon fonctionnement de notre corps. A ce titre, l’eau contribue directement à notre bien-être et à notre santé. Les vertus thérapeutiques de certaines eaux minéralisées sont ainsi connues depuis la plus haute Antiquité. Mais il aura fallu attendre le 19e siècle pour comprendre, avec Pasteur, que l’eau pouvait aussi transmettre des maladies, dont certaines pouvaient être mortelles.
    Présents en quantités importantes dans le corps humain, dont ils représentent 4% du poids, les sels minéraux et les oligo-éléments sont indispensables à notre santé. Ce sont des éléments chimiques que l’on trouve dans la nature sous forme de minéraux ou de cristaux, qui représentent des substances fondamentales pour notre métabolisme. Les oligo-éléments, du grec « oligo » qui signifie "peu", sont, quant à eux, des métaux ou des métalloïdes présents dans le corps en très faible quantité, mais de manière constante.
    Chaque fois que nous éliminons de l’eau de notre organisme, notamment par la transpiration et l’urine, nous perdons aussi une partie de ces sels minéraux et de ces oligo-éléments. Notre organisme étant incapable de synthétiser ces différentes substances, nous devons donc compenser ces pertes par l’alimentation et la boisson.
    Composition de la sueur en mg/L
     
    sodium
    1200
    potassium
    300
    calcium
    160
    magnésium
    36
    zinc
    1.2
    fer
    1.2
    manganèse
    0.06
    Or, contrairement aux idées reçues, l’eau du robinet constitue une source non négligeable de sels minéraux (sodium, potassium, calcium, fer, magnésium et phosphore) et d’oligo-éléments (iode, cuivre, fluor, chlore, zinc, cobalt, sélénium et manganèse).En effet, dans son parcours naturel, l’eau se charge en sels minéraux et en oligo-éléments au contact des roches et du sol. Selon les régions, l’eau présente des teneurs différentes pour ces différents composants. Elle sera riche en calcium dans les régions calcaires, mais très pauvre dans les régions granitiques. Elle peut être aussi très ferrugineuse dans certaines régions. Les teneurs en sels minéraux et en oligo-éléments de l’eau potable sont définies par la réglementation.
    Ainsi, une eau riche en calcium contribue à assurer une partie de nos besoins, qui sont de l’ordre de 800 à 1000 mg par jour. Les laitages constituent la source majeure de calcium, mais l’eau de boisson, en particulier si elle est calcaire, permet aussi des apports complémentaires souvent indispensables.
  • You might also like