• Les risques en mer et les conseils utiles pour les prévenir



    La mer est un milieu hostile où de nombreux dangers potentiels peuvent survenir. Respecter les règles de la sécurité maritime permet de prévenir ces dangers et de déterminer les attitudes à adopter en cas de crise.

    La sécurité en mer concerne non seulement les personnes qui naviguent mais également les travailleurs en milieu maritime. Les risques se situent au niveau des dangers de la mer comme les tempêtes et les collisions, mais également l'isolement. Pour pallier à ces dangers, il est important de respecter les règles de navigation en mer. En outre, la formation des travailleurs maritimes et la géolocalisation sont également des solutions pour optimiser la sécurité en mer.

    Les dangers en mer tendent de plus en plus à s'accroître en raison des changements climatiques, de la pollution et des actes de banditisme. Ces raisons font qu'il est toujours recommandé de respecter les règles de sécurité maritime pour minimiser les risques.

    Les règles de sécurité en mer concernent toutes les actions visant à prévenir et à réagir en cas de danger en milieu maritime. Elle englobe de nombreux volets, notamment la protection des personnes et des biens. Cependant, ces règles visent également à mettre en place un dispositif fiable pour garantir la sécurité des personnes qui travaillent en mer. En outre, la sécurité en mer représente un enjeu sanitaire de taille à cause de la pollution et des diverses épidémies dues aux microbes qui prolifèrent en mer. Enfin, la sécurité en mer a un fort impact économique du fait que l'endommagement ou la perte des navires et de leurs cargaisons représentent un déficit financier important pour les propriétaires et les assureurs.

    Les risques en mer

    Le premier risque pour les navigateurs est la mer elle-même, à travers les différents dangers d'ordre naturels et climatiques. Ce sont entre autres le mauvais temps, les tempêtes, le gel, les tsunamis... Cependant, le danger en mer peut également venir des collisions, notamment avec les cétacés, des objets flottants ou encore d'autres navires. En outre, les bateaux tendent à devenir de plus en plus rapides et les erreurs de navigation sont assez courantes en mer. La nature dangereuse des cargaisons transportées par certains navires représente également un risque potentiel de pollution maritime. Sur les bateaux ou les plateformes maritimes, les risques se présentent sous forme d'accidents tels que le passage par-dessus bord, la noyade, l'hypothermie, l'hydrocution ou le ripage des cargaisons. Par ailleurs, on peut citer les actes de piraterie et les naufrages.

    Les conseils pour prévenir les dangers de la mer

    De simples recommandations peuvent être appliquées pour optimiser sa sécurité en mer. La première d'entre elles est de respecter les lois relatives à la navigation maritime, notamment l'identification de l'embarcation, de sa fréquence radio, la mise en place des balises, l'utilisation d'un permis en règle et l'installation des dispositifs de sécurité appropriés. Ces dispositifs incluent les bouées, les gilets de sauvetage, les fusées de détresse, les trousses de secours et les canots de sauvetage. En outre, il est important de vérifier quelques points avant d'embarquer, particulièrement la météo, les différents courants maritimes, l'état des matériels de bord, la quantité de carburant nécessaire pour le voyage et la direction sur la carte. Avec l'avènement du GPS, il est recommandé d'utiliser cette technologie pour se repérer en mer, mais également pour permettre aux sauveteurs de localiser sa position en cas de détresse. Par ailleurs, la formation de l'équipage et des navigateurs sur les attitudes à avoir en cas de danger est un point essentiel des règles de sécurité en mer. Pour les adeptes de la plongée sous-marine, il est conseillé de plonger au moins à deux.

    La gestion des crises

    En cas de détresse en mer, le premier réflexe à avoir est d'appeler de l'aide. Pour ce faire, plusieurs moyens peuvent être adoptés, notamment le lancement d'une fusée de détresse, la signalisation de détresse par les balises lumineuses, l'appel au secours via la radio ou encore l'activation de la fonction d'alerte du GPS. Les chances de sauver les victimes augmentent en fonction de la rapidité des secours. En outre, en cas de collision, l'arrivée rapide des secours permet de limiter la pollution maritime, surtout si la cargaison est constituée de produits potentiellement dangereux comme des déchets nucléaires.

    En cas de noyade d'un individu, il faut lui pratiquer la technique du bouche-à-bouche. Par ailleurs, il faut réchauffer rapidement avec des couvertures une personne en hypothermie. Par contre, si c'est l'embarcation qui fait naufrage, il faut commencer par vêtir toutes les personnes à bord d'un gilet de sauvetage avant de monter dans les canots. Par ailleurs, il faut réduire ses mouvements au strict minimum pour rester le plus longtemps possible en vie dans l'eau. En effet, les mouvements fatiguent l'organisme à long terme alors qu'une bouée permet de se laisser flotter en attendant les secours.
  • You might also like