• la pollution..

    Introduction:

      La pollution est le résultat de souillures des différents milieux de vie (l'air, l'eau et la terre) par l'introduction de substances variées et nocives qui ont des effets variés. La pollution touche les êtres humains par la contamination du sol, des rivières, des océans et de l'atmosphère. Même à d'infimes concentrations sans nocivité directe, certaines substances deviennent dangereuses par le mécanisme de chaîne alimentaire jusqu'à l'homme.

      La pollution des océans a deux origines : pélagique (polluant du a l'exploitation des fonds marins, aux transports navals, aux précipitations et aux transports éoliens) et tellurique (apports des cours d'eau, rejets et dépôts à la côte).


    Pollution marine par le pétrole :
      Le pétrole déversé en mer constitue une pollution importante et préoccupante à l'échelle globale. Sachant que l'on estime à six millions de tonnes la quantité d'hydrocarbures introduites dans l'océan et qu'une tonne peut recouvrir environ 12 km², les océans sont donc contaminés de façon quasi permanente par un film d'hydrocarbure. Cette pollution a des effets pernicieux sur les ressources vivantes et on a démontré une baisse de l'activité photosynthétique des algues et du phytoplancton.    
     
    Pollution marine par les rejets urbains :
      Cette pollution est provoquée par les eaux usées d'origine domestique et industrielle. Pendant la saison estivale, on constate sur les côtes Nord-méditerranéennes, due à l'arrivée des touristes, une augmentation de la pollution des eaux marines par des matières organiques fermentescibles d'autant plus que les stations d'épurations sont saturées.
      Les conséquences de cette pollution organique sont catastrophiques pour presque tous les organismes constituant les peuplements des milieux néritiques.

    Pollution marine par le plomb :
      Sa concentration naturelle est de 0,015 mg/L dans l'eau de mer. L'origine de la pollution due à des émissions provenant des activités humaines est dangereuse. Essentiellement, elle a pour origine les fonderies de la métallurgie et les incinérations d'ordures. Les conséquences d'une pollution par le plomb ont un gros impact sur la flore maritime.

    Pollution marine par le mercure :
      En 1983, le mercure était au palmarès des pollutions par les métaux lourds. Il est présent à l'état naturel dans certains minerais et dans les émanations volcaniques; avec les pluies et les lessivages, il se retrouve dans les océans à un taux moyen de 0,5 mg/L à 3 mg/L.

    Pollution marine par l'arsenic :
       A l'état naturel, les émissions volcaniques entretiennent 90% des rejets d'arsenic. Il se trouve également dans presque tous les sulfures métalliques naturels. Les émissions, dues à l'activité humaine, proviennent du brûlage de charbon et de fuel qui rejettent une quantité non négligeable dans l'environnement. Toutes émissions comprises, la décharge totale d'arsenic est de 35,3 millions de kg dans l'eau.                               

    Pollution marine par le cadmium :
      A l'état naturel, il est presque toujours associé à d'autres métaux (zinc et plomb). Sa concentration naturelle dans les mers est de l'ordre du micro-gramme par litre. Les risques de contamination dues à l'activité humaine sont essentiellement les mines, les rejets industriels et les eaux usées urbaines, les engrais phosphatés et les insecticides.                                                                                                                                                                                     
    pomer3

    Conclusion :

      Au fait de l'augmentation de sa population, l'espèce humaine a besoin de toujours plus de terre et de nourriture. Elle doit cependant apprendre à préserver les mers et océans dont elle dépend, ainsi que l'immense réserve de nourriture potentielle qu'est la mer. Si l'homme détruit et empoisonne les eaux, c'est lui même qu'il détruit et empoisonne. La mer ne sera bientôt plus en capacité de fournir la richesse qu'elle lui a si généreusement donnée pendant des siècles; sans jamais avoir reçu en échange, le respect auquel elle a droit.
  • You might also like