• La position de l’avocat général de la CJUE exaspère les pêcheurs espagnols

    e surprenant avis de l’avocat général de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE), Melchior Wathelet, mettant en cause l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne a entraîné un nombre incalculable de réactions en Espagne, pays qui serait le plus lésé au cas où la CJUE en déciderait l’annulation puisque 97 de ses bateaux  dont 40 en provenance  d’Andalousie, opèrent dans les eaux marocaines. 
    En effet, le gouvernement espagnol aurait tenu vendredi une réunion avec les pêcheurs de cette région en vue de dissiper leurs appréhensions et débattre de cette nouvelle donne. 
    Jeudi dernier, les associations de pêche d’Andalousie avaient, en effet, exigé du gouvernement central d’aider le secteur au cas où «la CJUE prendrait une décision allant dans le sens de la proposition de l’avocat général avant le 14 juillet, date d’expiration de l’accord de pêche». 

    Selon l’agence espagnole Europa Press, le président de la Fédération andalouse des associations de pêche (son sigle espagnol est FAAPE), Pedro Maza, a exprimé sa préoccupation, estimant que « la proposition de l’avocat général est, certes, non-contraignante, mais elle conditionne la décision finale de la Cour ». 
    Le délégué du gouvernement d’Andalousie, Antonio Sanz, s’est néanmoins montré confiant et a tenté de dissiper ses craintes en soulignant que «les conclusions du rapport concernant l’invalidité de l’accord de pêche sont provisoires et non-contraignantes et qu’il faudra attendre que la justice européenne prenne la décision idoine». Il a estimé qu’il est improbable qu’une décision de la justice européenne dans cette affaire « ne s’applique pas, vu que la prise de cette décision prendra des mois et que l’accord actuel expirera en juillet prochain ». 
    Antonio Sanz a, par la suite, affirmé que l’UE entame des négociations avec le Maroc pour renouveler l’accord de pêche et il a exprimé sa confiance de voir ces négociations aboutir à un résultat, vu « l’excellente relation que nous maintenons avec le Maroc ». 

    www.libe.ma/La-position-de-l-avocat-general-de-la-CJUE-exaspere-les-pecheurs-espagnols
  • You might also like