• paramétrés chimique de l'eau potable

    L’analyse physico-chimique identifiera la concentration des minéraux dissous dans votre eau. L’identification de la couleur, de la turbidité, de la dureté (calcaire), de l’acidité (PH), des minéraux tels le fer et le manganèse, les chlorures, le tannin, le souffre, les nitrites et nitrates ainsi que les autres solides dissous, suit une méthode scientifique en laboratoire, à partir d’un échantillon de votre eau.

    La couleur de l'eau peut être d'origine minérale (fer ferrique) ou organique (tannin). Une eau colorée est normalement jaunâtre. La présence de turbidité affecte souvent la couleur de l'eau. La «couleur vraie» correspond à la mesure effectuée sur des échantillons d'eau débarrassés des particules en suspension

    La turbidité donne à l’eau une apparence trouble. Ceci est dû principalement à la présence de matières en suspension dans l’eau. La turbidité occasionne des dépôts dans la tuyauterie et les réservoirs créant ainsi un milieu propice à la prolifération des bactéries. Par ailleurs, un niveau élevé de turbidité réduit l’efficacité de la désinfection.  

    Niveau recommandé dans l'eau : 5 UTN

    Le PH exprime le niveau d’acidité de l’eau. Il se mesure sur une échelle de 0 à 14. Un PH neutre se situe à 7.0. Il est à noter qu’un PH de 6.0 est dix (10) fois plus acide qu’un PH de 7.0 et un PH de 6.0 est cent (100) fois plus acide qu’un PH de 8.0. Un PH acide dans l’eau aura pour effet de corroder la tuyauterie et le chauffe-eau causant des dommages irréversibles
    un PH de l'eau potable  plus que 7  et moins de 8.2 est bon

    Le fer (Fe) est l’un des éléments les plus répandus dans la nature. Présent à plus de 5 % dans le sol, il se dissout assez facilement dans l’eau ce qui lui donne un goût métallique et une couleur parfois jaune (fer ferrique). Sa présence est détectable par les dépôts jaune ou brun sur les éviers, les toilettes, la douche et les vêtements. Ces taches, difficiles à éliminer, nécessitent des détergents puissants ce qui a pour effet de ternir l’émail de la porcelaine et le lustre des accessoires de plomberie.

    Le manganèse (Mn), est bien moins répandu que le fer, cependant sa présence dans les approvisionnements d’eau potable est indésirable. À des concentrations supérieures à 0,05 mg/L, le manganèse peut laisser des dépôts grisâtres sur les éviers et sur les vêtements. De plus, il donne mauvais goût aux boissons.

    Niveau recommandé dans l'eau : 0.05 milligrammes par litre

    La dureté totale de l’eau est un problème courant. L’eau dure est caractérisée par la présence d’un haut niveau de calcium (CACO³) et de magnésium (Mg). Une eau gâchée par la dureté totale endommage les électroménagers, entartre la plomberie et le chauffe-eau ce qui entraîne des pertes énergétiques appréciables. En plus, la dureté totale de l’eau diminue l’efficacité des savons, détériore les tissus et assèche la peau.

    Le chlorure de sodium (NaCl), le sel de table, est fréquent. Un taux de chlorure élevé dans l’eau, en plus de donner un goût salé, laisse des taches et des dépôts blancs. De plus, les chlorures rendent l’eau plus corrosive.  

     Niveau recommandé dans l'eau : 250 milligrammes par litre
    Les solides dissous totaux représentent une évaluation totale des sels minéraux contenus dans l’eau (en solution). Cette valeur traduit une évaluation totale sur le taux de minéraux qui ont été dissous dans l’eau.

    Le sulfure d’hydrogène (H2S) est un gaz incolore, acide et plus lourd que l'air qui donne une odeur ainsi qu’un goût désagréable à l’eau (œufs pourris). Il peut laisser des dépôts noirs et corroder les conduites de plomberie et le chauffe-eau. De plus, la sensation olfactive augmente lorsque l’eau est chauffée.
    Niveau recommandé : 
    entre 0.025 milligramme par litre
    Le chlore (hypochlorite de sodium), (NaClO), est beaucoup utilisé dans les réseaux publics d’aqueduc puisqu’il est un agent efficace pour assurer le contrôle microbiologique. Le chlore résiduel est celui que l’on mesure après l’oxydation de toutes les substances rencontrées dans l’eau.Niveau recommandé : 
    entre 0.3 à 1.0 milligramme par litre
  • You might also like