• Critères de potabilité de l’eau et aspects réglementaires



    La qualité de l’eau est réglementée en Europe par une directive datant de 1998, qui établit les valeurs limites de concentration des substances toxiques susceptibles de polluer l’eau des consommateurs. Cette réglementation ne concerne que l’eau du robinet, c’est-à-dire l’eau qui, contrairement à l’eau de source et à l’eau minérale, transite dans les canalisations. On distingue, parmi les normes de qualité indiquées par l’Union européenne et largement inspirées des normes prescrites par l’OMS, les « limites de qualité » et les « références de qualité ». 
    Les premières portent sur des substances toxiques, dont la présence doit être surveillée voire proscrite. C’est le cas de la bactérie escherichia coli, du plomb, des nitrates et des pesticides notamment. Les secondes ne concernent pas des substances toxiques mais celles dont la présence témoigne d’une défaillance dans le système de traitement de l’eau ou procure un désagrément gustatif aux consommateurs : la teneur en fer, par exemple, ou en chlore, utilisé pour aseptiser l’eau. Au total, 54 paramètres sont observés pour évaluer la potabilité de l’eau. Le Code de la Santé Publique reprend les normes européennes, en les renforçant.  
    En France, la politique de gestion de l’eau potable est pilotée par le ministère chargé du développement durable à travers les six agences de l’eau déployées sur le territoire. La qualité et la distribution de l’eau potable relèvent de la responsabilité du maire tenu de veiller à l’assainissement des eaux usées et à la salubrité de l’eau distribuée dans sa commune.
    Les Agences Régionales de la Santé effectuent des contrôles qualité, au niveau des prélèvements sur les eaux brutes, avant traitement, et après traitement le long des canalisations et au robinet du consommateur.
    Dans un rôle d’expertise, l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (Afssa), l’Institut de Veille Sanitaire (InVS) et l’Agence française de sécurité sanitaire environnementale (Afsse) évaluent les risques sanitaires des sources de pollution de l’eau.
  • You might also like