• Le traitement de l’eau potable


    Charbon actif en grain (CAG) dans la production d’eau potable
    Le charbon actif en grain peut être utilisé dans des procédés de filtration rapide utilisant des filtres à gravité, de filtration lente utilisant des filtres à sable sandwich où encore dans des adsorbeurs mobiles ou fixes.
    Granular Activated Carbon in Potable Water Production
    La filtration au moyen de charbon actif en grain (CAG) est une étape très répandue dans les filières de production d’eau potable à partir des eaux souterraines ou de surface. L’affinage de l’eau au moyen de CAG améliore la qualité en éliminant:
    • Les composés à l’origine des goûts et des odeurs 
    • Les pesticides et sous-produits de pesticides
    • La couleur
    • Les trihalométhanes et autres sous-produits de désinfection
    • Les toxines algales
    • Les hydrocarbures chlorés et autres composés organiques volatils (COV)
    • Les perturbateurs endocriniens et les nombreux micropolluants xénobiotiques
    • Les résidus médicamenteux et les résidus de tous nos produits du quotidien (produit d'entretien et d'hygiène)
    Les polluants organiques de l’eau sont par nature très variés allant de micro-polluants tels que des pesticides aux substances organiques naturelles. Le traitement de l’eau potable nécessite alors l’utilisation d’un charbon actif en grain dont la structure poreuse permet l’adsorption de cette large gamme de composés. Le charbon actif en grain (CAG) doit posséder un nombre de pores suffisants afin que les molécules puissent être transportées vers les sites d’adsorption. La capacité d’adsorption pour les applications en eau potable est très difficile à quantifier par une évaluation en laboratoire. Les paramètres tels que l’indice d’iode permettent de fournir une indication sur la porosité du charbon, mais n’estime en aucun cas la performance du charbon pour les applications en eau potable. 
    La structure de pores du charbon dépend de sa matière première et de son activation. Par exemple, les charbons actifs produits à base de coques de noix de coco ont peu de pores de transport. Malgré leur grande capacité d’adsorption, ceux-ci ne conviennent pas pour le traitement de l’eau potable. 


    Le charbon actif en grain dans les applications en eau potable doit avoir une grande résistance mécanique pour résister aux différents :
    • Contre-lavages
    • Brassages à l’air
    • Réactivations
    • Manipulations et transports
    Si le charbon actif n’est pas suffisamment résistant, cela peut provoquer d’une part des pertes d’exploitation et d’autre part, la production de fines particules de charbon dans le filtre pouvant entraîner par la suite une perte de charge élevéed’exploitation.

    Chemviron a été l’un des pionniers du développement du CAG dans le traitement de l'eau potable. Présent de la première application en substitution du sable pour l'élimination des goûts et odeurs jusqu'aux plus récents développements tels que le filtre sandwich, Chemviron Carbon a aussi été à l'origine de la promotion de centres de réactivation pour assurer l'ensemble du cycle de vie du produit. Une fois que le charbon actif est saturé ou que l’objectif de traitement est atteint, il est possible de le recycler par réactivation thermique afin que ce charbon soit réutilisé dans les stations de traitement d'eau.

    Le charbon actif en poudre (CAP) dans la production d'eau potable

    Le charbon actif en poudre est utilisé dans la production de l'eau potable pour traiter les problèmes ponctuels ou bien récurrents. 
    L'application de charbon actif en poudre en combinaison avec les membranes d'ultrafiltration est récemment devenue une alternative pour l'élimination de composés organiques dans l'eau potable. Cette combinaison de procédés intègre l'intérêt de l'adsorption sur charbon actif en poudre aux propriétés des membranes. 


  • You might also like