• Les activités humaines et la pollution de l'eau

    Les activités humaines polluent les milieux naturels aquatiques : l'homme déverse des déchets dans les mers, les océans, les rivières et les lacs (les eaux superficielles). Mais cela touche aussi les réserves d'eau douces souterraines que l'on appelle les nappes phréatiques (les eaux souterraines)
    Ces pollutions sont d'origine diverses : elles peuvent être d'origine chimique, agricole, industrielle et domestique. Elles peuvent provenir de la négligence de l'homme, de virus et bactéries. 

    Ces diverses pollutions perturbent l'écosystème aquatique : disparition de certaines espèces végétales et animales.

     La pollution de l'eau douce est due aux pesticides utilisés dans l'agriculture pour traiter les champs, mais aussi au déversement des eaux usées directement dans les rivières sans passer par des usines de traitement, des populations et des usines. L'eau de pluie ruisselle sur le sol et les entraînent dans les rivières. Ces produits s'infiltrent également dans le sol et polluent les nappes phréatiques.

    Les conséquences sur les populations :
     Plus de 3 milliards de personnes n'ont pas accès à l'eau potable. 5 millions de personnes meurent chaque année, à cause de l'eau; ce qui correspond à environ 6000 enfants par jour. La majorité des victimes se situent en Afrique et en Asie car les eaux usées domestiques et les déchets industriels sont directement rejetés dans les rivières, sans aucun traitement:
    Dysenteries, choléra, diarrhées aiguës… sont les principales épidémies. Même dans les pays industrialisés, le problème se pose : les nappes phréatiques qui alimentent les eaux potables, sont de plus en plus polluées (pollutions agricoles, animales…) Elles provoquent des diarrhées, des gastro-entérites.
  • You might also like