• Les parasites

    Les parasites
    eau parasiteLe risque parasitaire est très important en particulier dans les pays en voie de développement. Ces parasites microscopiques vous contaminent par simple contact. C’est pourquoi, il est précaunisé aux touristes de ne jamais se baigner en eau douce, ou toujours moins de 10 minutes (pour ma part à la 6eme minute je sors !) Les plus répandus sont entre autres :
    Le paludisme, la première parasitose au classement mondial, avec 225 millions de personnes malades et 781 000 décès recensés en 2009. Les symptômes sont une fatigue généralisée, une perte d’appétit, des vertiges, des diarrhées et des vomissements, mais la caractéristique du paludisme reste “les crises” durant lesquelles une sensation de froid, de frissons et de fièvre de matérialisent subitement, et de façon cyclique. Dans les cas les plus grave, on recense 20% de mortalité même avec des soins importants. Tout sur le paludisme (OMS).
    La bilharziose ou schistosomiase, classé comme deuxième endémie parasitaire après le paludisme avec environ 180 millions d’individus affectés, pour environ 280 000 décès chaque année qui provoque des éruptions ou des démangeaisons cutanées. Deux mois après l’infection, de la fièvre, des frissons, une toux et des douleurs musculaires peuvent apparaître alors que les parasites atteignent leur maturité. Les infections non traitées peuvent entraîner l’apparition de sang dans les urines et les selles.
    L’onchocercose ou cécité des rivières, contrairement aux deux premières ne tue pas… mais rends aveugle puisque les parasites migrent vers les tissus oculaires. Tout sur l’onchocercose (OMS).
    La gardiasis ou lambliase peut provoquer des diarrhées jaunâtres, des ballonnements et des maux de ventre (giardiose). La contamination se fait par de l’eau souillée ou des mains sales. Cette affection existe dans de nombreux pays tempérés (en Europe et Amérique du Nord). Tout sur la gardiasis (Wiki)
    Le cryptosporidium qui provoque des diarrhées aqueuses et sanglantes, des maux de tête, crampes abdominales, nausées, vomissements et une légère fièvre ainsi que de graves problèmes hépatiques. Tout sur le cruptosporidium (OMS).
  • You might also like