• Naufrage près des côtes libyennes : quelque 90 migrants portés disparus


    Au moins 90 migrants, en majorité pakistanais, seraient morts, vendredi 2 février, dans le naufrage de leur bateau au large des côtes libyennes, a annoncé l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). Trois personnes ont survécu à cette nouvelle tragédie en Méditerranée. Deux d’entre elles ont réussi à nager jusqu’à la côte, et un troisième rescapé a été « secouru par un pêcheur », a déclaré une porte-parole de l’OIM, Olivia Headon, à Tunis.

    D’après ce que les rescapés ont raconté aux travailleurs humanitaires, au moins 90 migrants se seraient noyés après que leur bateau a chaviré au large des côtes libyennes « très tôt » vendredi matin, a ajouté Mme Headon. D’après l’OIM, le naufrage s’est produit au large de Zouara, dans l’ouest de la Libye.

    La Libye, plaque tournante

    « Dix corps se sont échoués sur les côtes libyennes », dont ceux de huit Pakistanais et deux Libyens, a-t-elle détaillé. « Ils ont donné une estimation de 90 noyés dans le naufrage, mais nous devons encore vérifier le nombre exact de personnes ayant perdu la vie », a déclaré Mme Headon. L’OIM s’est étonnée de la présence de Libyens sur le bateau, affirmant n’avoir « pas vu cela auparavant, selon un autre porte-parole de l’organisation, Joel Millman. C’était peut-être des passeurs ».

    En 2017, un total de 3 138 Pakistanais sont arrivés en Italie après avoir traversé la Méditerranée, selon l’OIM. Un nombre qui ne cesse d’augmenter, passant de seulement neuf pour le mois de janvier 2017 à environ 240 pour janvier 2018.

    Plus de 600 000 migrants clandestins ont effectué la traversée entre la Libye et l’Italie depuis 2013 et plus de 16 000 migrants ont disparu en Méditerranée en tentant de gagner les côtes européennes, selon les chiffres de l’OIM. Avant le naufrage de vendredi, 246 personnes sont mortes depuis le début de l’année 2018 en tentant ce très dangereux périple.

    Un grand nombre de candidats à la traversée vers l’Europe embarquent de Libye, devenue une plaque tournante pour des centaines de milliers de migrants d’Afrique subsaharienne. Le pays a sombré dans le chaos après la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011. 
    Le nombre de migrants arrivés en Italie depuis la Libye a toutefois baissé depuis l’été 2017 à la suite d’accords controversés entre les autorités italiennes et des groupes armés libyens. De ce fait, le nombre de morts en Méditerranée est passé de plus de 5 000 en 2016 à environ 3 100 en 2017.
  • You might also like