• Pas de l’eau potable, pas de santé

    De nos jours, 2,5 milliards de personnes dans le monde, soit un tiers de la population mondiale ne disposent pas de système d’assainissement de basse comme les toilettes ou des systèmes de traitement des eaux usées.
    Au Tchad, plus de la majorité de la population n’a pas accès à l’eau potable. Une situation inquiétante, surtout quand on pense à la petite enfance, car la rareté de ces eaux dites potables à des incidences fâcheuses et déplorables sur la situation sanitaire des enfants dues à la propagation des certaines maladies liées à la mauvaise qualité de l’eau.

    Hormin le problème des maladies, il faut reconnaitre aussi que la rareté des eaux potables dans la plus grande partie du pays, expose les femmes et surtout les filles à des grands dangers comme le risque d’agression sexuelle.
    Pour résorber ce problème, il serait nécessaire que le gouvernement et ses partenaires soucieux de la santé de la population et surtout celle de la petite enfance augmentent de façon considérable les points d’eaux potables dans différentes localités du pays.

    Par LARHIDI SAMSAM
  • You might also like