• Traitement de l'eau de pluie


    Écologiquement et économiquement, il est intéressant de récupérer l'eau de pluie pour l'utiliser dans le jardin, à l'extérieur, mais également dans la maison. Si la loi permet d'installer une distribution intérieure d'eau de pluie à usage uniquement des sanitaires, cette eau de pluie est polluée voire contaminée et nécessite d'être traitée avant d'être employée dans la maison. Quels sont les traitements des eaux de pluie et les appareils nécessaires ?

    Les usages possibles et légaux de l'eau de pluie

    On ne fait pas forcément tout ce que l'on veut chez soi et la distribution intérieure d'eau en est un exemple. Cela se comprend en raison des risques sanitaires que représente la consommation d'eau non potable.
    La législation, et notamment l'arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération des eaux de pluie et à leur usage à l'intérieur et à l'extérieur des bâtiments, stipule que l'eau de pluie qu'il est possible d'employer à l'intérieur des bâtiments (résidentiels et tertiaires) ne peut être qu'une eau récupérée sur des toitures non accessibles au public et qui ne sont pas équipées de couverture en plomb ou en amiante-ciment, et que cette eau de pluie ne peut être qu'employée pour :
    • Les chasses d'eau de WC ;
    • Le lavage des sols ;
    • La lessive du linge (sous conditions)
    • Bon à savoir : avant même de s'intéresser au traitement de l'eau de pluie, il faut noter que la même législation impose déjà une pré-filtration inférieure ou égale à 1 millimètre placée en amont de la cuve de stockage, afin d'éviter que des particules, insectes etc., ne viennent polluer le volume d'eau de pluie recueilli.
    • Traitements de l'eau de pluie : pourquoi ?

      Partiellement filtrée à 1 mm, l'eau de pluie n'en reste pas moins sujette à certains troubles et défauts de qualité pour les usages que l'on souhaite en faire.

      La pollution

      Elle peut être d'origine atmosphérique mais aussi résiduelle, puisque l'eau de pluie est issue de nuages chargés (pluies acides). Cette eau traverse un air vicié par la pollution atmosphérique et s'écoule sur une toiture sur laquelle sont retombés des poussières et résidus d'hydrocarbures, pesticides, suies chargées de métaux lourds...

      La contamination

      D'origine animale ou végétale, la contamination par des bactéries provient aussi bien des cadavres d'insectes en décomposition sur le toit, des fientes et déjections d'animaux (oiseaux, rongeurs...), que de la décomposition des végétaux et de la prolifération des algues et lichens.
  • You might also like