• le crise de l'eau potable en Algérie

    La situation devient de plus en plus compliquée dans plusieurs régions à travers le pays où une véritable pénurie d’eau potable martyrise la population. Les autorités publiques ont reconnu que ce problème devient poignant et l’expliquent par le manque de pluie et la sécheresse. 

    Cette pénurie d’eau a été, notamment, constatée au niveau du barrage de Aïn Dalia à Souk Ahras, Hammam Debagh à Guelma, Aïn Zada à Bordj Bouarreridj, le barrage de Skikda, le barrage de Taksebt à Tizi Ouzou ainsi que le barrage de Chafia à Annaba.
    A Annaba plus exactement, les citoyens ont enregistré un manque cruel d’alimentation en eau potable à l’instar du complexe El Hadjar. Cette pénurie dure depuis plusieurs jours. Mais pour le ministre de l’Eau, la wilaya de Annaba est “un cas isolé”  vu que le taux de remplissage du barrage Chafia de la wilaya est très faible. Selon les chiffres révélés par Hocine Necib, le taux de remplissage actuel ne dépasse pas 25  millions de M3, sachant que sa capacité est de 185 millions de M3.


  • You might also like