• QUALITÉ DE L’EAU EN BOUTEILLE

    UNE ÉTUDE DU LABORATOIRE MIXTE CNRS/UNIVERSITÉ DE BORDEAUX CONFIRME LA TRÈS GRANDE QUALITÉ DES EAUX EN BOUTEILLE

    Une étude publiée sur les eaux en bouteille menée par un laboratoire de l’unité mixte de recherche du CNRS et de l’université de Bordeaux, la plus fine jamais réalisée, confirme la très grande qualité des eaux minérales naturelles et des eaux de sources. Les mesures de protection des sources, mises en place et renforcées au fil des dernières décennies, ont permis de préserver de façon exemplaire les aquifères des eaux minérales naturelles et des eaux de sources.

    LA PLUS GRANDE ÉTUDE JAMAIS RÉALISÉE SUR DES EAUX EMBOUTEILLÉES

    Etude de Bordeaux sur la qualité de l'eau en bouteilleAu cours de cette étude, 330 molécules indésirables, comme les résidus de médicaments, d’hormones, de pesticides et de molécules liées aux polluants émergents* ont été investigues pour vérifier leur absence dans les eaux embouteillées. Un large échantillon de 40 marques d’eaux minérales naturelles et d’eaux de source a fait l’objet de plus de 13 000 analyses, réalisées par le laboratoire (Unité mixte CNRS Université de Bordeaux).
    Ce laboratoire, spécialiste de l’étude des molécules émergentes présentes dans l’environnement, a été choisi pour la finesse de ses outils d’analyse. Il
    est l’un des rares laboratoires français à pouvoir détecter des traces de polluants au niveau du nanogramme, soit un niveau 10 à 100  fois plus bas que les analyses pratiquées habituellement.
    La qualité des eaux a été évaluée, non pas à la sortie de la source, mais bien sur les eaux déjà embouteillées, telles qu’elles sont délivrées aux consommateurs.

    Résultats :
    • Sur les 13 000 analyses, absence de composés recherchés dans 99,7% des dosages.
    • 100% des eaux minérales naturelles et des eaux de sources sont conformes à la réglementation.
  • You might also like