• traitement de l'eau

    l’eau potable, elle élimine tous les micro-organismes qui pourraient être dangereux pour notre santé. Il existe diverses méthodes de désinfection: les plus répandues sont la chloration, l’ozonation, et la stérilisation aux rayons ultra-violets.

     ■ la stérilisation par le chlore ou chloration est le procédé le plus utilisé. On injecte dans l’eau, de l’eau de javel ou du chlore gazeux suivant un dosage précis. Simple et peu onéreux, ce traitement peut, dans certaines conditions, donner un mauvais goût à l’eau. Le bioxyde de chlore est parfois utilisé à la place du chlore. Il permet d’obtenir une eau de meilleure qualité gustative.
    ■ la stérilisation par l’ozone ou ozonation est un procédé plus coûteux. Des bulles d’air ozonées (20 g d’ozone par m3 d’air) sont mises au contact de l’eau dans laquelle l’ozone se dissout. L’ozone a un pouvoir désinfectant remarquable: une dissolution de 1 à 4 mg de ce gaz dans un litre d’eau garantit la destruction de tous les éléments pathogènes. Il ne donne aucune saveur particulière à l’eau et supprime les couleurs. Après avoir exercé dans l’eau son action, il s’autodétruit progressivement. Il ne peut donc pas assurer la désinfection tout au long du réseau. Eaux brutes Floculation Décantation Filtration Stockage Ozonation Crédit photo : AELB Le château d’eau permet de stocker l’eau potable après traitement et avant distribution. Distribution d’eau potable dans la ville. Distribution publique Château d’eau
     ■ la stérilisation par rayonnements ultra-violets est un procédé peu coûteux. Du fait de sa faible persistance, il est utilisé par les communes ayant un réseau peu étendu. Il consiste à soumettre l’eau à un rayonnement ultraviolet d’une longueur d’onde précise, capable de détruire les bactéries et les virus. L’affinage de l’eau Dans certains cas, la présence de composés particuliers, tels que les pesticides, nécessite un traitement supplémentaire par affinage. L’affinage par l’ozone et la filtration de l’eau sur charbon actif complètent le traitement. Les micro-polluants organiques (pesticides par exemple), ou la matière organique s’y adsorbent. Ce traitement permet de retenir les micro polluants qui se touvent dans l’eau parfois à l’état de traces et élimine aussi les mauvais goûts et odeurs de l’eau. Le traitement des boues Les divers traitements, lavage des filtres, purge des décanteurs…
    produisent des boues. Très minéralisées et cependant très liquides, elles ne peuvent être rejetées sans traitement préalable. Dans la plupart des cas, elles sont déshydratées, puis mises en décharge, épandues ou envoyées vers la station d’épuration. La distribution de l’eau Pour arriver chez chacun de nous, l’eau potable emprunte un circuit fait de multiples ramifications qui la conduit le plus souvent de l’usine de production d’eau potable jusqu’au réservoir d’eau (château d’eau par exemple), puis de ce dernier, jusqu’à nos robinets. En sortie d’usine de production d’eau potable, des pompes de refoulement acheminent l’eau potable dans la partie haute du château d’eau où elle est stockée. Son élévation assure une pression suffisante dans tout le réseau et permet d’avoir « l’eau courante ». Les réservoirs et les châteaux d’eau représentent en outre une réserve d’eau potable pour les heures de consommation de pointe dans une journée (le matin tôt, à la mi-journée et en soirée). La distribution de l’eau potable se fait au moyen d’un réseau de canalisations qui relient le lieu de production aux points de stockage et d’utilisation.

  • You might also like