• traitement de l'eau

    Micro_filtration

    Les membranes de micro_filtration sont fabriquées selon plusieurs principes. Plusieurs couches de membranes sont enroulées en spirale autour d'un tuyau central amenant l'eau à traiter. Les configurations comptent quelques milliers de fibres fines et creuses, elles-mêmes faites du matériau de la membrane. Les micro_filtres, comme les ultrafiltres, sont disposés en configuration de fibre creuse.
    Les membranes de micro_filtration constituent un traitement physique, elles ont donc des limitations physiques. L'eau contenant des particules en suspension ou des matériaux organiques peut boucher les membranes. Certaines eaux, plus particulièrement les eaux de surface, peuvent nécessiter un pré-traitement. Ces dispositifs produisent de faibles volumes de solution fortement concentrée, qui doivent être rejeté.
    Les membranes sont classées d'après la taille des molécules qu'elles peuvent arrêter, c'est le Seuil de coupure nominal du poids moléculaire ou NMWC. La micro_filtration correspond au NMWC le plus élevé et donc aux pores les plus larges.
    La taille des pores va de 0,03 à 10 microns (en général 0,1 à 2 microns) et correspond à des NMWC de 100 000 Daltons ou davantage. La micro_filtration est employée pour éliminer le sable, le limon, l'argile, les algues, les bactéries, le Giardia et le Cryptosporidium.
    Les membranes sont faites en différents matériaux, chacun avec ses avantages et ses inconvénients. Les gestionnaires des réseaux de distribution d'eau doivent choisir judicieusement la membrane en fonction des conditions.
    Relativement à d'autres types de technologies de membranes, la micro_filtration est moins employée aujourd'hui.

    Ultrafiltration

    Les membranes d'ultrafiltration sont fabriquées selon plusieurs principes. Plusieurs couches de membranes sont enroulées en spirale autour d'un tuyau central amenant l'eau à traiter. Les configurations comptent quelques milliers de fibres fines et creuses, elles-mêmes faites du matériau de la membrane. Les ultrafiltres, comme les micro_filtres, sont disposés en configuration de fibre creuse.
    Les membranes d'ultrafiltration constituent un traitement physique, elles ont donc des limitations physiques. L'eau contenant des particules en suspension ou des matériaux organiques peut boucher les membranes. Certaines eaux, plus particulièrement les eaux de surface, peuvent nécessiter un pré-traitement. Ces dispositifs produisent de faibles volumes de solution fortement concentrée, à jeter.
    Les membranes sont classées d'après la taille des molécules qu'elles peuvent arrêter, c'est le seuil de coupure nominal ou NMWC. L'ultrafiltration emploie des pores de 0,01 à 0,03 microns et correspond à des NMWC de 10 000 Daltons ou davantage. L'ultrafiltration est employée pour éliminer le sable, le limon, l'argile, les algues, les bactéries, le Giardia, le Cryptosporidium et les virus.
    Les membranes sont faites en différents matériaux, chacun avec ses avantages et ses inconvénients. Les gestionnaires des réseaux de distribution d'eau doivent choisir judicieusement la membrane en fonction des conditions.

    Nano_filtration

    Les membranes de nano_filtration sont fabriquées selon plusieurs principes. Plusieurs couches de membranes sont enroulées en spirale autour d'un tuyau central amenant l'eau à traiter. Les configurations comptent quelques milliers de fibres fines et creuses, elles-mêmes faites du matériau de la membrane. Les nano_filtres, comme l'osmose inverse , sont disposés en configuration de fibre creuse.
    Les membranes constituent un traitement physique, elles ont donc des limitations physiques. L'eau contenant des particules en suspension ou des matériaux organiques peut boucher les membranes. Certaines eaux, plus particulièrement les eaux de surface, peuvent nécessiter un pré-traitement. Ces dispositifs produisent de faibles volumes de solution fortement concentrée, qui doivent être rejeté.
    Les membranes sont classées d'après la taille des molécules qu'elles peuvent arrêter, c'est le Seuil de coupure nominal du poids moléculaire ou NMWC. Les nano_filtres ont un NMWC d'environ 1000 Daltons ou moins. Le processus nécessite d'exercer une très forte pression sur l'eau pour la forcer à travers des pores extrêmement petits (0,001 micromètres ou un nanomètre, d'où le nom) et éliminer les contaminants.
    La nano_filtration élimine le calcaire, les matériaux organiques naturels et les produits chimiques organiques synthétiques.
    L'eau de source doit toujours être traitée avant la nano_filtration, pour que les particules en suspension n'encrassent pas la membrane et ne réduisent pas son efficacité. Les eaux riches en fer, chlore et manganèse devront probablement aussi être pré-traitées. Même dans des conditions idéales, les dispositifs de nano_filtration, comme ceux d'osmose inverse, doivent être régulièrement nettoyés et remplacés.

    Les membranes sont faites en différents matériaux, chacun avec ses avantages et ses inconvénients. Les gestionnaires des réseaux de distribution d'eau doivent choisir judicieusement la membrane en fonction des conditions.
  • You might also like