• L’eau, primordiale pour les bébés !

    Élément indispensable à la vie, l’eau est le principal constituant de notre corps. À partir de quand faut-il en donner à Bébé en plus des tétées ou de ses biberons de lait. Dans quelles quantités et à quelle fréquence ? Voici toutes les réponses.L’eau, primordiale pour les bébés !

    Quelle eau pour les bébés ?

    L’eau représente jusqu’à 75 % du corps d’un nourrisson. Elle est vitale pour le fonctionnement de l’organisme, car elle entre dans la composition du sang (il en contient plus de 95 %) et de toutes les cellules. Son rôle est primordial : elle permet de nettoyer le corps de ses déchets. D’autre part, elle hydrate le corps, qui en a rudement besoin : lorsque celui-ci ne l’est pas suffisamment, Bébé peut être anormalement fatigué. Alors n’attendez pas et donnez à boire à votre petit.

    Les besoins en eau du nourrisson

    Avant 6 mois, il est rare de devoir hydrater son bébé avec un supplément en eau. Au sein ou au biberon, votre enfant trouve toutes les ressources nécessaires dans son lait. Toutefois, en cas de canicule, de fièvre (qui augmente la sudation), de vomissements ou encore de diarrhées (qui représentent de grosses pertes en eau), vous pouvez en plus lui proposer de l’eau par petites quantités, de 30 à 50 ml toutes les 30 minutes environ, sans le forcer, pour augmenter son taux d’hydratation. Parlez-en à votre médecin, il vous conseillera et vous prescrira dans certains cas des solutions de réhydratation orale (SRO) pour compenser les pertes en minéraux, à faire boire de préférence à la tasse ou à la pipette si Bébé est au sein depuis peu. Après 6 mois, l’eau n’est pas juste conseillée, elle est recommandée ! En théorie, votre enfant consomme encore 500 ml de lait par jour. Seulement voilà, à cet âge de la diversification alimentaire, Bébé commence souvent à réduire sa consommation de lait et, par conséquent, son apport hydrique. Vous pouvez donc ajouter des biberons d’eau de 200 à 250 ml, répartis dans la journée. S’il la refuse, aucun problème, c’est juste qu’il n’a pas soif ! Pour le familiariser avec cette nouveauté, n’introduisez pas de boissons sucrées ou de sirop. Il faut impérativement éduquer votre enfant au goût neutre de l’eau, sinon vous serez constamment confronté(e) à des refus et créerez chez lui de mauvaises habitudes alimentaires.

    De l’eau en bouteille ou du robinet pour Bébé ?

    Pour préparer le biberon de bébé, il est préconisé d’utiliser de l’eau faiblement minéralisée. Si vous choisissez de l’eau de source ou de l’eau minérale en bouteille, pour faire le bon choix, référez-vous uniquement aux marques portant la mention “convient à l’alimentation des nourrissons”. Suivant la qualité des nappes phréatiques de votre lieu d’habitation et l’état des canalisations communes mais aussi privées, l’eau du robinet peut être recommandée par votre médecin pour faire les biberons, si cette dernière ne contient notamment pas trop de sodium et de nitrates. L’eau du robinet s’élève parfois à 50 mg/l en nitrates alors que ce taux devrait être inférieur à 10 pour un nourrisson. Un excès de nitrates est signe de pollution. Dans le corps, les nitrates se transforment rapidement en nitrites, qui passent alors dans le sang et s’attaquent aux globules rouges. Pour s’assurer de la qualité de votre eau du robinet, n’hésitez pas à contacter votre mairie, l’Agence de l’eau ou l’Agence Régionale de Santé dont vous dépendez. Sauf contre-indication, elle pourra être bue par l’enfant de plus de 6 mois, voire avant. Si vous décidez de lui en donner, tirez de l’eau froide en la laissant couler une minute environ. Les cas d’intoxication sévère dus à la présence de plomb dans les canalisations sont rares, mais autant rester vigilant. Enfin, servez l’eau plutôt à température ambiante que réfrigérée. Boire très frais, même en période estivale, ne désaltère pas plus et risque de provoquer des troubles digestifs (diarrhées).

    Les besoins en eau des enfants à partir de 1 an

    En grandissant, votre enfant doit boire davantage. À partir de 1 an, ses besoins journaliers sont de 500 à 800 ml d’eau. Cela dit, ne vous inquiétez pas, votre enfant sait réguler ses apports hydriques. Et n’oubliez pas : l’eau est également présente dans les aliments solides donc les repas couvrent une partie de ses besoins. Attention toutefois, une assiette de carottes ne remplace pas un verre d’eau ! Conclusion, dès 2 ans, “boire de l’eau” doit être devenu une habitude. Certains parents dont les enfants sont rétifs utilisent des procédés détournés. C’est le cas de cette lectrice, Véronique : “Ma fille, Manon (3 ans) boudait à chaque fois son biberon d’eau. Elle préférait systématiquement un jus de fruits. J’ai finalement réussi à la familiariser avec l’eau en lui proposant de boire à la paille rigolote !”  Au parc, par exemple, où nos enfants se dépensent beaucoup et ont donc besoin de s’hydrater, ayez toujours de l’eau dans votre sac. Car avant 3-4 ans, les bambins n’ont pas encore le réflexe de demander à boire et c’est à vous de penser H2O à leur place.
  • You might also like