Des chercheurs issus de l’université de Bourgogne ont mis au point, par hasard, une membrane permettant de dessaler l’eau de mer. Une découverte qui pourrait avoir d’importantes répercussions.

Un heureux hasard que cette découverte, comme l’explique Patrick Senet, professeur de physique à l’université de Bourgogne, cité par France Bleu : «c’est toujours comme ça avec la science, on travaille sur quelque chose, et on découvre autre chose en parallèle.»
http://www.cnews.fr/france/