• Eaux minérales plates

    Les eaux minérales plates sont soumises à une réglementation très précises. Elles ne doivent pas être confondues avec les eaux de source, qui sont elles aussi en bouteilles. Ces eaux minérales contiennent, comme leur nom l'indique, des sels minéraux en plus ou moins grandes quantités, qui leur confèrent leur spécificité.

    Longtemps sous terre

    Avant d'être enfermée dans une bouteille de plastique, l'eau minéralea eu une très longue vie.L' eau de pluie pénètre dans le sol, chemine dans les fissures, s'enfoncant profondément sous terre. Elle suit un long chemin avant de revenir à la surface pour émerger. Ainsi, avant de surgir, l'eau minérale d'Evian est restée sous terre pendant 14 ans, celle de Contrexéville pendant 50 ans. On estime que les eaux minérales des Pyrénées y ont cheminé entre 1 400 à 5 000 ans. Pendant ce voyage, l'eau se charge en minéraux au fur et à mesure des terrains traversés. Toutes les eaux minérales contiennent trois éléments principaux : bicarbonates venant des roches calcaires et du magma profond, sulfates recueillis dans le gypse d'âges secondaire et tertiaire et chlorites venant de roches profondes. Ces éléments sont liés avec du calcium, du magnésium, du sodium et du potassium. Selon les terrains traversés, les eaux minérales se chargent en différents oligo-éléments qui font la particularité de chacune d'elle.

    Des eaux aux vertus médicinales

    Chacune de ces eaux minérales a des propriétés spécifiques répondant à une indication thérapeutique. On les achète en bouteilles et elles sont toutes dans les supermarchés.Mais pendant fort longtemps, les eaux minérales étaient uniquement consommées dans les stations thermales lorsque l'on s'y rendait pour "prendre les eaux", lors d'une cure. Et ce, depuis l'Antiquité. Jusqu'en 1950, les eaux minérales étaient exclusivement vendues en pharmacie. Une eau minérale naturelle est obligatoirement d'origine souterraine, naturellement pure sans avoir subi de traitement. La composition physico-chimique d'une eau minérale doit être constante ainsi que ses critères de qualité : température, aspect visuel, goût et débit de la source. Ses qualités thérapeutiques doivent avoir été reconnues par l'Académie Nationale de Médecine. Quand une eau minérale est mise en bouteille, elle doit l'être telle qu'elle est à la sortie de la source, sans subir aucun traitement.

    Plus ou moins minéralisées

    Ces eaux minérales sont classées en fonction de leur teneur en sels minéraux. Ceux ci confèrent leur goût particulier à chaque eau. On distingue les :
    • eaux faiblement minéralisées : elles renferment moins de 500 mg de minéraux par litre. Thonon, Évian, Plancoët, Abatilles, Valvert, Volvic sont parmi les eaux "légères" faiblement minéralisées. Elles conviennent à tous, tous les jours, y compris pour les biberons des bébés et le thé des puristes.
    • eaux moyennement minéralisées : entre 500 et 1500 mg/l que l'on peut aussi consommer fréquemment, comme par exemple Vittel.
    • eaux fortement minéralisées : plus de 1500 mg/litre de minéraux. Elles ne sont pas à consommer quotidiennement mais lors d'un déficit de minéraux dans l'organisme. Parmi celles-ci, Hépar, Courmayeur, Tallians, Contrex.
    La composition détaillée des différents sels minéraux est obligatoirement mentionnée sur l'étiquette. Le "résidu sec" indique la totalité de ceux-ci : il est exprimé en mg/litre. Une D L C (date limite de consommation) est aussi signalée : elle est généralement de deux ans.
    http://www.e-sante.fr
  • You might also like