• Une gigantesque tempête de sable a englouti la capitale de l'Arabie Saoudite

    Le 23 avril 2018, une puissante tempête de sable a balayé Riyad, la capitale de l'Arabie Saoudite. Les témoins ont diffusé des images impressionnantes d'un phénomène récurrent. Quelques jours plus tard, l'Inde a été frappée par des tempêtes de poussières meurtrières.

    C'est un véritable mur de sable de 500 km de long qui a englouti - temporairement - la péninsule arabique le 23 avril 2018. Ce phénomène n'a pas épargné Riyad, la ville la plus peuplée d'Arabie Saoudite avec plus de 5 millions d'habitants.
    Les images capturées par les témoins sont édifiantes et ressemblent à celles que l'on voit dans les films catastrophes. Le photographe saoudien Faisal bin Zarah a filmé en timelapse la tempête de sable qui englouti la capitale .

    Les tempêtes de sable causent des problèmes respiratoires et il est conseillé aux personnes qui les subissent de se calfeutrer chez elles.
    Les grosses tempêtes de sable dans cette région sont souvent alimentées par de forts vents du nord-ouest connus sous le nom de shamal ou chammal. Elles charrient le sable du désert d'Arabie qui occupe la majeure partie de la péninsule arabique (seulement 2% des terres y sont arables), avec une superficie de 2 330 000 kilomètres carrés.

    De puissantes tempêtes de poussières meurtrières en Inde

    Dans la nuit du 2 au 3 mai 2018, d'importantes tempêtes de possuières ont balayé le nord et l'ouest de l'Inde (les États de l'Uttar Pradesh et du Rajasthan ont été les plus touchés), engendrant des dégâts et des victimes.
    Outre les poussières charriées, ce sont les fortes bourrasques de vent qui ont causé l'effondrement de maisons, le déracinement d'arbres et la mise à terre de poteaux électriques. Au moins 77 personnes ont été tuées et près de 150 blessées, dont la moitié dans la ville d'Agra - célèbre pour le Taj Mahal - qui a a enduré des pointes de vent jusqu'à 130 km/h.
  • You might also like