• AFRIALLIANCE ORGANISE SON 1er ROADSHOW À OUAGADOUGOU

    Le projet AfriAlliance en partenariat avec la Banque Mondiale et l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) a organisé le 1er Roadshow du projet à l’occasion du 9ème atelier international des Centres d’Excellence d’Afrique (CEA) qui se tenait dans la capitale Burkinabé, Ouagadougou du 07 au 09 Mai 2018. Ce roadshow avait pour objectif principal de présenter aux participants l’initiative du projet AfriAlliance, ses résultats obtenus après deux ans de mise en œuvre ainsi que les perspectives.
    Au menu de cette rencontre, l’on pouvait noter des présentations mais aussi des expositions des porteurs de projets en lien avec les adaptations locales en changements climatiques. En ce qui concerne les présentations, soulignons que le Directeur des Programmes de l’AAE, Dr Siméon Kenfack, en qualité de représentant du consortium AfriAlliance a présenté le projet devant un parterre de plus de 120 participants constitués d’étudiants, d’enseignants, de bailleurs de fonds dont la Banque Mondiale et d’autres exposants porteurs de projets. A sa suite, les partenaires de 2iE, Dr Sossou et Dr Hela ont présenté les résultats de AfriAlliance sur les innovations technologiques, notamment les impacts des changements climatiques sur les ressources en eau, sur les services d’eau, sur les usages multiples de l’eau et les besoins identifiés en termes de renforcement de capacité pour faire face à la situation. Enfin, une dizaine d’exposants a présenté à tour de rôle des actions innovantes qu’ils mènent et qui ont un lien avec les changements climatiques dont entre autres, les pompes solaires (énergies renouvelables), les tables-banc et toitures faits à base de plastiques récupérés (limitation de la coupe de bois) et la culture de chenilles comme source de protéines pour l’alimentation des populations (en remplacement des protéines animales qui consomment plus d’herbes et d’eau)…pour ne citer que ceux-ci.
    En somme, la rencontre de Ouagadougou a été jugée enrichissante par l’ensemble des participants. Pour les organisateurs, c’était une belle lucarne pour confronter les résultats théoriques du projet (les données des factsheets présentés) avec la pratique au regard des initiatives de projets présentées par les exposants.
    Notons que lors du prochain CST de l’AAE en juillet à Kampala, Ouganda, il sera organisé une autre activité du projet AfriAlliance : L’Innovation Bridge Event (IBE). Une sorte de symposium pour diffuser les approches innovantes développées au cours du projet.
  • You might also like